Le dirham se renforce face à l’euro

25 mars 2024 - 15h30 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,29% face au dollar américain, et s’est apprécié de 0,48% vis-à-vis de l’euro entre le 14 et le 20 mars 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Au cours de cette période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché des changes, souligne BAM dans son récent bulletin hebdomadaire.

Au 15 mars 2024, les avoirs officiels de réserve se sont établis à 360,4 milliards de dirhams (MMDH), en baisse de 0,7% d’une semaine à l’autre et de 0,9% en glissement annuel.

Par ailleurs, les interventions de Bank Al-Maghrib se sont établies, en moyenne quotidienne, à 127,9 MMDH. Elles sont réparties entre des avances à 7 jours pour un montant de 46,9 MMDH ainsi que des pensions livrées à long terme et des prêts garantis pour des encours respectifs de 52,9 MMDH et 28,1 MMDH.

Sur le marché interbancaire, le volume quotidien moyen des échanges est revenu à 1,7 MMDH et le taux interbancaire s’est situé à 3% en moyenne.

Pour ce qui est du volume hebdomadaire des échanges, il est passé, d’une semaine à l’autre, de 401,2 millions de dirhams (MDH) à 956,5 MDH, réalisé principalement sur le marché central actions.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Euro - Bank Al-Maghrib (BAM) - Dollar - Dirham marocain

Ces articles devraient vous intéresser :

Hakim Ziyech a marqué les Marocains en 2022, selon un sondage

Un sondage au Maroc devant élire la personnalité ou l’institution de l’année 2022, a dressé une liste dans laquelle on trouve l’international marocain Hakim Ziyech, l’entraîneur de la sélection marocaine de football, Walid Regragui, ainsi que Fouzi...

Le dirham stable face à l’euro

La devise marocaine est restée quasi stable face à l’euro et s’est appréciée de 0,20 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 19 au 25 janvier 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Google s’acharne encore sur le dirham

Une semaine après un premier bug sur la valeur du dirham, Google a récidivé. Mercredi 25 janvier, dans l’après-midi, les internautes ont noté un changement dans la conversion de la monnaie marocaine en euro.

Le dirham replonge face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,89 % face au dollar américain et s’est dépréciée de 1,73 % vis-à-vis de l’euro, au cours de la période allant du 10 au 16 novembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Crédit immobilier : la hausse des taux s’accélère au Maroc

L’inflation touche de plus en plus les Marocains. Et les crédits immobiliers ne sont pas épargnés. Ces derniers devraient en effet connaitre une hausse au 4ᵉ trimestre de l’année, selon les professionnels. Qu’est-ce qui explique cette prévision ?

Dépréciation du dirham par rapport à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,46 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,56 % face à l’euro et de 2,20 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 12 au 18 janvier 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés...

Le dirham encore en baisse face à l’euro

La devise marocaine est dépréciée de 0,57 % face à l’euro et de 0,34 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 26 janvier au 1ᵉʳ février 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham marocain baisse encore face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,76% face au dollar américain et de 0,76% vis-à-vis de l’euro durant la période allant du 17 au 23 août 2023, selon les chiffres publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham s’envole par rapport au Dollar

Le dirham marocain est resté quasi-stable vis-à-vis de l’euro et s’est apprécié de 1,11 % face au dollar américain durant la période du 28 décembre au 03 janvier, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).

Flexibilité du dirham : pas de précipitation pour Bank Al-Maghrib

Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib, conditionne un nouvel élargissement des bandes de fluctuations du dirham à la levée des incertitudes concernant les perspectives économiques mondiales et nationales.