En cavale au Maroc, un Français se livre à la police

14 septembre 2022 - 15h00 - France - Ecrit par : S.A

Sans argent après huit mois de cavale au Maroc, un individu soupçonné d’être un transporteur pour un vaste réseau de trafic de cocaïne, quitte le Royaume pour la France, où il se rend à la police. En attendant son jugement, il a été mis en examen.

De retour en France jeudi 8 septembre, un homme de 41 ans a été arrêté puis mis en examen pour son implication présumée dans une affaire de trafic de cocaïne, rapporte Le Parisien. Le journal décrit un homme aux « cheveux grisonnants, à court d’argent et le bras cassé ». Le contrebandier avait été victime d’un accident de voiture le 18 août dernier. Il était en cavale au Maroc depuis huit mois. Avant de rentrer en France, le quadragénaire avait demandé à son avocat de négocier sa reddition « en informant les autorités françaises de l’heure de son arrivée ».

À lire : Les révélations du trafiquant de drogue arrêté à Tétouan

L’affaire dans laquelle il est impliqué remonte à début 2022. La police venait de mener une vaste opération qui s’est soldée par le démantèlement d’un réseau de trafic de cocaïne, opérant entre Nice et Paris et l’arrestation de 15 personnes. Le quadragénaire, lui, avait « pris le soin de prévenir tous ses complices avant de prendre la poudre d’escampette ». Ce réseau est soupçonné d’avoir écoulé sur le marché français plus de 250 kilos de cocaïne, en plus de plusieurs kilos de résine de cannabis.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Drogues - Trafic

Aller plus loin

La police fait une grosse prise à Errachidia

La police judiciaire d’Errachidia a mis en échec une tentative de trafic de drogue ce lundi matin. Environ une tonne de résine de cannabis a été saisie, suivie de...

Anvers : un trafiquant de drogue froidement abattu dans la rue, des Marocains mis en cause

Un trafiquant de drogue néerlandais a été tué à Anvers vendredi dernier. Le drame s’est produit devant la maison d’une famille marocaine connue dans le milieu de la drogue à...

Pays-Bas : avis de recherche émis contre Mohamed Nyabi, trafiquant de drogue présumé

Aux Pays-Bas, la police a émis un avis de recherche contre Mohamed Nyabi, 43 ans, soupçonné d’être impliqué dans un trafic et contrebande de stupéfiants à grande échelle et un...

Maroc : des gendarmes accusés de complicité avec un trafiquant de drogue

Plusieurs agents de la brigade de gendarmerie de Deroua, dans la province de Berrechid, seraient impliqués dans une affaire de trafic de drogue. Ils sont soupçonnés d’avoir «...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...