Un baron de la drogue en cavale au Maroc pour échapper à la justice française

27 septembre 2022 - 21h00 - France - Ecrit par : S.A

En cavale au Maroc depuis près de dix ans, un baron de la drogue originaire de Menton (Côte d’Azur) devrait être bientôt jugé à Nice. Il fait l’objet d’un mandat d’arrêt.

Lundi, Kader Zemouli a été renvoyé en correctionnelle à Nice avec douze autres prévenus âgés entre 22 et 57 ans alors qu’il est toujours en cavale au Maroc, rapporte Var-matin. Cet homme considéré comme un baron de la drogue à Menton est connu de la police judiciaire en France, où il avait été placé sous surveillance. En 2013, il avait écopé de 10 ans de prison ferme pour trafic de drogue. Kader Zemouli a trouvé refuge au Maroc. Depuis, il est visé par un mandat d’arrêt.

À lire : En cavale au Maroc, un Français se livre à la police

Ses complices n’ont pas, eux, réussi, à échapper à la justice française. Ils ont été arrêtés le 23 janvier 2020 lors d’une opération sur l’A8 pour leur participation présumée à l’importation de drogue entre l’Espagne, les Pays-Bas et les Alpes-maritimes, à travers une série de go-fast. En tout, 374 kg de résine de cannabis sont découverts dans quatre voitures. La valeur de la marchandise est estimée à 1,5 million d’euros. 

Le tribunal correctionnel de Nice devrait rendre son jugement le 3 octobre prochain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Drogues - Nice

Aller plus loin

Fin de cavale pour le frère de Sofiane Hambli, trafiquant de drogue arrêté au Maroc

Les douaniers de Besançon ont arrêté, sur une aire d’autoroute sur l’A36, un trafiquant de drogue présumé en cavale depuis plus 20 ans, qui serait le frère de Sofiane Hambli,...

La police fait une grosse prise à Errachidia

La police judiciaire d’Errachidia a mis en échec une tentative de trafic de drogue ce lundi matin. Environ une tonne de résine de cannabis a été saisie, suivie de...

Réfugié au Maroc, un baron de la drogue écope de 15 ans de prison en France

Abdelkader Zemouli dit « Zem », baron mentonnais de la drogue, se serait réfugié au Maroc pour échapper à la justice. Il est accusé de trafic de drogue avec douze autres...

Un Marocain condamné à 8 ans de prison après son retour de cavale

Après son exil au Maroc, l’un des trois suspects impliqués dans une affaire de séquestration et de passage à tabac d’un jeune homme en octobre 2013 à Oyonnax a été rejugé...

Ces articles devraient vous intéresser :

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.