Espagne : 3000 euros d’amende pour les touristes marocains sans test PCR

26 novembre 2020 - 16h30 - Espagne - Ecrit par : I.L

Face à la résurgence des nouvelles contaminations, l’Espagne s’est barricadée depuis le 23 novembre et est devenue très exigeante. Elle condamne tout touriste qui se retrouverait sur son territoire sans un test PCR de moins de 72h à payer jusqu’à 3 000 euros d’amende.

Cette nouvelle mesure concerne les voyageurs des 65 pays à risque, dont le Maroc. Elle est en vigueur au niveau des aéroports et des ports du voisin ibérique, rapporte Air Journal. Elle prend en compte seulement les tests PCR et non les tests antigéniques ou tests rapides. Elle exclut également les voyageurs en transit.
Avant cette mesure, les voyageurs devaient présenter seulement remplir un questionnaire et se soumettre à un contrôle de température à la frontière. Les tests PCR doivent préciser le pays de provenance et le lieu de résidence habituelle du voyageur. Il doit également être rédigé en espagnol ou/et en anglais et comporter le nom complet du voyageur, la date du test, les coordonnées du centre de dépistage avec ses coordonnées, la technique utilisée, et le résultat négatif.

Depuis son instauration, des voyageurs ont été épinglés à l’aéroport de Palma de Majorque. Ils ont dû payer plus de 500 euros avant de subir un test payant sur place. Certains voyageurs se sont plaints du coût excessif des tests PCR dans leurs pays. C’est le cas d’une passagère de Ryanair qui soutient que le montant du test PCR dépasse souvent le prix d’un billet d’avion.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Santé

Aller plus loin

Les responsables marocains interdits de vacances en Espagne

Les Marocains ne se rendront pas cette année en Espagne. Les quelque 20 % de Marocains qui ont l’habitude de passer leurs vacances d’été dans ce pays, ont décidé de boycotter...

Espagne : un test PCR exigé aux voyageurs marocains

Les voyageurs en provenance du Maroc, au cours de la période allant du 1er au 7 février, devraot présenter un test PCR négatif à leur arrivée en Espagne qui considère le royaume...

Espagne : des faux tests du Coronavirus vendus à des MRE

Le trafic de fausses attestations de dépistage du Coronavirus suscite une grande polémique au sein de la Communauté marocaine à Barcelone. Ce document, exigé par les autorités...

Casablanca : arrestations de deux infirmières pour vaccination fictive

À peine le pass sanitaire instauré et le contrôle des tests PCR renforcé, que certains s’illustrent déjà dans la vaccination fictive au Maroc. Deux infirmières ont été épinglées...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

L’acteur marocain Mustapha Zaari en mauvaise passe

L’acteur marocain Mustapha Zaari traverse une passe difficile en ce moment. Diagnostiqué d’un cancer de la prostate, il a été hospitalisé récemment à l’hôpital militaire de Rabat pour recevoir un traitement adéquat.