Recherche

Une Espagnole retenue captive à Tindouf par sa famille biologique ?

14 avril 2019 - 16h00 - Monde

© Copyright : DR

Une famille vient de s’adresser au Parlement andalou afin de prendre les mesures qui s’imposent pour ramener Maloma, une jeune femme qu’elle a adoptée. Elle se trouverait à Tindouf, contre son gré.

Selon EFE, la famille de Maloma a ce jeudi a rencontré Marta Bosquet, présidente du Parlement andalou, lui demandant une « aide institutionnelle » dans les démarches visant à mettre fin à « l’enlèvement » de leur fille, Maloma, séquestrée selon eux dans les camps de Tindouf, en Algérie.

L’affaire remonte à il y a 3 ans, en décembre 2015. Maloma se serait rendue dans les camps, avec en sa possession un billet d’avion pour le retour, cela pour y voir sa mère biologique malade. Et elle y est restée.

Peu de temps après, Maloma a envoyé des vidéos, précisant qu’elle restait dans les camps car c’est sa volonté. Elle aurait déclaré : « Je suis ici parce que je le veux ». Chose que ses parents ne croient aucunement, disant, eux, qu’elle a été kidnappée de force, mariée contre son gré, et qu’elle est surveillée 24 heures sur 24 dans la maison familiale. Elle aurait donc été obligée de tourner ces vidéos…

En outre, la famille s’appuie sur autre chose : Maloma leur aurait, lors d’un appel téléphonique, confié qu’elle souhaitait rentrer en Espagne.

Selon EFE, ces démarches de la famille visent à ce que « Maloma puisse déclarer publiquement, en toute liberté et en utilisant ses droits de citoyenne espagnole, si elle souhaite rester dans les camps de Tindouf ou retourner en Espagne avec sa famille adoptive ».

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact