Recherche

Essonne : déclarer son « amour » pour obtenir un titre de séjour en France ?

© Copyright : DR

24 juin 2020 - 09h30 - Société

Sur un formulaire en ligne, les demandeurs de titres de séjour sont invités à faire un argumentaire sur leur « amour » de la France et de la « préfecture de l’Essonne et de ses agents ». La phrase, qui n’en finit pas de choquer les internautes, a finalement été retirée.

"Merci d’indiquer un argumentaire de 30 lignes sur votre amour de la France, du respect des valeurs républicaines et tout particulièrement de la préfecture de l’Essonne et de ses agents". C’est désormais la condition à remplir pour obtenir un titre de séjour en France, du moins à s’en tenir au formulaire de demande de titre de séjour, disponible sur le site demarches-simplifiees.fr depuis le 15 juin.

Selon Le Parisien, l’information est vérifiée. La demande parait pour le moins « ahurissante » pour les associations d’aide aux sans-papiers, et « inappropriée » aux yeux de Nadia Nguyen Quan, du Réseau éducation sans frontières (RESF) qui aurait plutôt préféré qu’on invite les demandeurs à préciser les motivations de leur décision de séjourner en France.

Ce qui choque davantage Nadia Nguyen Quan, c’est le deuxième pan de la phrase, relative à la préfecture de l’Essonne. « Que dire ? Je n’éprouve pas d’affection pour la préfecture d’Essone, ni pour ses agents qui ne font qu’obéir aux consignes », ironise-t-elle.

Se fendant d’un communiqué rendu public vendredi, la préfecture a précisé que « le bout de texte en cause est l’œuvre de l’agent chargé de publier les informations sur son site, qui n’a pas daigné faire valider le texte par l’autorité avant sa publication », ajoutant par ailleurs que cette partie a été déjà retirée.

Afin de pouvoir satisfaire convenablement les demandeurs de titres de séjour, la préfecture avait mis en place un nouveau dispositif d’accueil pour ces demandes spécifiques et instauré un dépôt des dossiers en ligne. La mesure, quoique salutaire, est source de discrimination en ce sens qu’elle rend difficile le dépôt des dossiers pour les personnes ne disposant d’un ordinateur, déplore Nadia Nguyen.

Mots clés: France , Intégration

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact