Recherche

Coincés au Maroc, des étudiants canadiens tiennent leur ambassade pour responsable

© Copyright : DR

18 mars 2020 - 07h40 - Maroc - Par: S.A

Alors que le professeur Anthony Williams-Jones et cinq étudiants de l’université de McGill devaient regagner Montréal après une excursion géologique, ils se retrouvent bloqués au Maroc. Ils tiennent le gouvernement fédéral du Canada et son ambassade pour responsable de leur situation.

"C’est au cours de la nuit avant notre retour à Montréal que le Maroc a décidé d’annuler tous les vols vers les pays étrangers", a déclaré Anthony Williams-Jones, professeur au département des sciences de la terre et des planètes de McGill, joint lundi, au téléphone, par Montréal Gazette.

Les cinq étudiants, accompagnés du professeur, devaient rentrer à Montréal, dimanche 15 mars. "Nous ne savions même pas que le vol partirait. L’ambassade du Canada nous a dit que tous les vols à destination du Canada avaient été annulés. […] Nous savons maintenant qu’ils étaient mal informés", déplore Anthony Williams-Jones.

Le professeur et le groupe d’étudiants de l’université de McGill avaient ainsi raté le vol pour Montréal. Lorsqu’ils s’étaient rendus à l’aéroport de Casablanca dans l’espoir de voyager, ils avaient assisté à un chaos indescriptible. Williams-Jones raconte que les gens se bousculaient, criaient et hurlaient, et que ce n’était pas une scène très confortable pour les étudiants. "Il y a un problème de sécurité", a-t-il déclaré.

Dans un courriel, la porte-parole de l’Université Cynthia Lee assure que McGill s’active pour le rapatriement des étudiants et du professeur de géologie à Montréal, dès que possible.

Mots clés: Canada , Montréal , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact