Recherche

Le FBI marocain veut ouvrir des bureaux à l’étranger

21 septembre 2017 - 11h00 - Maroc

L’expertise du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) en matière de lutte contre le terrorisme n’est plus à démontrer. Aujourd’hui le FBI marocain évoque même une possible installation de ses bureaux à l’étranger.

C’est ce que vient de suggérer son directeur, Abdelhak Khiame, dans une interview à l’agence de presse AP dans laquelle il s’est inquiété de la présence de Marocains ou de jeunes d’origine marocaine au sein des cellules terroristes démantelées en Europe.

Pour Khiame, il est maintenant temps que le Maroc adopte une nouvelle stratégie afin de « contrôler, surveiller et rassembler » des informations sur les citoyens marocains établis à l’étranger. Cette nouvelle approche pourrait se concrétiser en installant des bureaux dans les « pays partenaires » a-t-il déclaré, insistant sur la coopération sécuritaire avec les services de renseignements étrangers.

Les attentats de Barcelone et de Cambrils du mois dernier ont également été évoqués par le patron du BCIJ. « Ce qui s’est passé à Barcelone m’a vraiment effrayé. Ce sont tous des jeunes d’origine marocaine, leurs parents étaient Marocains, mais ils n’avaient aucune connexion avec le Maroc si ce n’est leurs origines et leurs familles ».

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact