Le FBI marocain veut ouvrir des bureaux à l’étranger

21 septembre 2017 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

L’expertise du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) en matière de lutte contre le terrorisme n’est plus à démontrer. Aujourd’hui le FBI marocain évoque même une possible installation de ses bureaux à l’étranger.

C’est ce que vient de suggérer son directeur, Abdelhak Khiame, dans une interview à l’agence de presse AP dans laquelle il s’est inquiété de la présence de Marocains ou de jeunes d’origine marocaine au sein des cellules terroristes démantelées en Europe.

Pour Khiame, il est maintenant temps que le Maroc adopte une nouvelle stratégie afin de « contrôler, surveiller et rassembler » des informations sur les citoyens marocains établis à l’étranger. Cette nouvelle approche pourrait se concrétiser en installant des bureaux dans les « pays partenaires » a-t-il déclaré, insistant sur la coopération sécuritaire avec les services de renseignements étrangers.

Les attentats de Barcelone et de Cambrils du mois dernier ont également été évoqués par le patron du BCIJ. « Ce qui s’est passé à Barcelone m’a vraiment effrayé. Ce sont tous des jeunes d’origine marocaine, leurs parents étaient Marocains, mais ils n’avaient aucune connexion avec le Maroc si ce n’est leurs origines et leurs familles ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) - Abdelhak Khiame - Attentat de Barcelone

Aller plus loin

Voici le bilan du FBI marocain en matière de terrorisme

C’est un bilan plus que satisfaisant que vient de dresser Abdelhak Khiame, patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) pour cette année 2017.

Ces articles devraient vous intéresser :

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...