France : le «  séparatisme  » désormais considéré comme un délit

5 février 2021 - 17h30 - France - Ecrit par : Bladi.net

Le nouveau délit de «  séparatisme  », l’une des mesures phares du projet de loi «  confortant le respect des principes de la République  », défendu par Emmanuel Macron, a été voté jeudi à l’Assemblée nationale.

Par 130 voix pour et 4 abstentions, les députés ont adopté, jeudi, l’article 4 du texte visant l’islamisme radical, présenté en conseil des ministres le 9 décembre dernier par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la citoyenneté, Marlène Schiappa.

En dépit de la polémique nourrie, la création du « délit de séparatisme », représentant un pilier du projet de loi sur « les séparatismes » est désormais une réalité. Ce projet de loi qui doit être examiné par le Sénat prévoit une peine de « cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende » à l’encontre de « toute personne menaçant, violentant ou intimidant un élu ou un agent du service public dans le but de se soustraire totalement ou partiellement aux règles des services publics ». Par ailleurs, « si l’infraction est commise par un étranger, une interdiction du territoire français pourra être prononcée ».

Selon le gouvernement, le projet de loi « confortant le respect des principes de la République », dont l’examen a débuté, lundi 1ᵉʳ février à l’Assemblée nationale, entend « lutter contre le séparatisme et les atteintes à la citoyenneté ». Il vise également à apporter des réponses au « repli communautaire et au développement de l’islamisme radical, en renforçant le respect des principes républicains et en modifiant les lois sur les cultes ».

Les députés ont, par la même occasion, validé la création d’un délit d’entrave à la fonction d’enseignant visant pressions et insultes, une mesure qui avait été ajoutée en commission à l’initiative d’une députée (LR). En octobre dernier, Samuel Paty, un professeur d’histoire et géographie avait été assassiné après avoir subi des menaces pour avoir montré des caricatures du prophète Mohammad dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Islam

Aller plus loin

Médine porte plainte contre Aurore Bergé qui l’a qualifié de « rappeur islamiste »

Le chanteur Médine a annoncé avoir déposé, mardi 23 février, une plainte pour diffamation au tribunal judiciaire de Paris contre la députée LREM, Aurore Bergé qui l’avait...

Des dizaines de mosquées dans le viseur des autorités françaises

En France, 89 mosquées soupçonnées de «  séparatisme  » feront l’objet d’un contrôle après l’entrée en vigueur de la loi «  confortant le respect des principes de la République...

France : pas d’amende pour port de voile dans l’espace public

Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté a apporté un démenti formel aux informations selon lesquelles le projet de loi « confortant les principes républicains »...

« La laïcité n’est pas contre les musulmans », assure François Hollande

L’ex-président de la République française, François Hollande réagit au débat sur le projet de loi «  confortant le respect des principes de la République  ». Il affirme que la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Début de Ramadan au Maroc : décision ce dimanche

Les Marocains sont fixés ce dimanche 10 mars sur le début et la fin du ramadan. Quand commence le mois sacré au Maroc ?

Ramadan 2024 au Maroc : voici le montant de la Zakat

Le Conseil supérieur des Oulémas a fixé, il y a quelques jours, le montant minimum de la Zakat Al Fitr au titre de l’année 2024/1445.

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. », selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Aïd El Fitr en France : annonce importante de la Mosquée de Paris

Les fédérations musulmanes de France se réuniront ce jeudi 20 avril 2023 à 18 heures à la Grande Mosquée de Paris en présence de leur commission religieuse ainsi que des imams du Conseil National des Imams (CNI). Cette réunion a pour objectif de fixer...

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...