France : le «  séparatisme  » désormais considéré comme un délit

5 février 2021 - 17h30 - France - Ecrit par : Bladi.net

Le nouveau délit de «  séparatisme  », l’une des mesures phares du projet de loi «  confortant le respect des principes de la République  », défendu par Emmanuel Macron, a été voté jeudi à l’Assemblée nationale.

Par 130 voix pour et 4 abstentions, les députés ont adopté, jeudi, l’article 4 du texte visant l’islamisme radical, présenté en conseil des ministres le 9 décembre dernier par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la citoyenneté, Marlène Schiappa.

En dépit de la polémique nourrie, la création du « délit de séparatisme », représentant un pilier du projet de loi sur « les séparatismes » est désormais une réalité. Ce projet de loi qui doit être examiné par le Sénat prévoit une peine de « cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende » à l’encontre de « toute personne menaçant, violentant ou intimidant un élu ou un agent du service public dans le but de se soustraire totalement ou partiellement aux règles des services publics ». Par ailleurs, « si l’infraction est commise par un étranger, une interdiction du territoire français pourra être prononcée ».

Selon le gouvernement, le projet de loi « confortant le respect des principes de la République », dont l’examen a débuté, lundi 1ᵉʳ février à l’Assemblée nationale, entend « lutter contre le séparatisme et les atteintes à la citoyenneté ». Il vise également à apporter des réponses au « repli communautaire et au développement de l’islamisme radical, en renforçant le respect des principes républicains et en modifiant les lois sur les cultes ».

Les députés ont, par la même occasion, validé la création d’un délit d’entrave à la fonction d’enseignant visant pressions et insultes, une mesure qui avait été ajoutée en commission à l’initiative d’une députée (LR). En octobre dernier, Samuel Paty, un professeur d’histoire et géographie avait été assassiné après avoir subi des menaces pour avoir montré des caricatures du prophète Mohammad dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression.

Sujets associés : France - Islam

Aller plus loin

Rachida Dati appelle à interdire le voile aux enfants

L’ancienne garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy, Rachida Dati estime que le projet de loi «  confortant le respect des principes de la République  » ne «  répond pas aux causes...

Loi séparatisme : le titre de séjour interdit en cas de rejet des « principes de la République »

Après l’interdiction du port de signes religieux lors des sorties scolaires en France, Les Républicains s’attaquent au titre de séjour accordé aux étrangers. Désormais, la...

« La laïcité n’est pas contre les musulmans », assure François Hollande

L’ex-président de la République française, François Hollande réagit au débat sur le projet de loi «  confortant le respect des principes de la République  ». Il affirme que la...

Des dizaines de mosquées dans le viseur des autorités françaises

En France, 89 mosquées soupçonnées de «  séparatisme  » feront l’objet d’un contrôle après l’entrée en vigueur de la loi «  confortant le respect des principes de la République...

Ces articles devraient vous intéresser :

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Aïd El Fitr en France : annonce importante de la Mosquée de Paris

Les fédérations musulmanes de France se réuniront ce jeudi 20 avril 2023 à 18 heures à la Grande Mosquée de Paris en présence de leur commission religieuse ainsi que des imams du Conseil National des Imams (CNI). Cette réunion a pour objectif de fixer...

Chaâbane débute mercredi, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1444 de l’hégire correspond au mercredi 22 février 2023, a annoncé hier le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Voici la date de la nouvelle année musulmane (Fatih Moharram)

Le 1ᵉʳ Moharram, marquant le début de la nouvelle année de l’hégire 1444, sera célébré le 30 juillet prochain au Maroc, d’après les calculs astronomiques. La date officielle sera annoncée dans quelques jours par le ministère des Habous.

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Maroc : voici la date de l’Aid Al Mawlid Annabaoui

Le mois de Rabie-I 1445 de l’hégire débutera le dimanche 17 septembre 2023 et Aïd Al Mawlid Annabaoui célébré le jeudi 28 septembre, a annoncé le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Officiel : l’Aid Al Fitr en Belgique ce vendredi

L’aïd al fitr sera célébré ce vendredi 21 avril 2023 en Belgique, vient d’annoncer l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Voici le communiqué complet :

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.