Gad Elmaleh, le chouchou des Français

9 mars 2008 - 20h05 - France - Ecrit par : L.A

En quelques années, Gad Elmaleh, qui a débuté, comme bon nombre d’humoristes, dans des petits lieux souvent boudés voire ignorés du public, a franchi toutes les étapes. Jusqu’à être élu unanimement l’homme le plus drôle de l’année. Aujourd’hui, il s’offre une tournée des zéniths et même un peu plus : le voilà en effet seul humoriste francophone à s’exporter outre-Manche (le 17 mars, il sera à l’affiche d’un théâtre londonien puis il tentera une scène aux États-Unis).

Gad Elmaleh star ? Passionné de musique et grand amateur de jazz, il a en tout cas conçu ses spectacles comme de véritables concerts rock : éclairages sophistiqués, son impeccable et à gros volume… Et il veille au moindre détail, le tout au service de la bête de scène qu’il est. Car il n’est pas question de décevoir un public qui a parfois acheté ses places plusieurs mois à l’avance. « Cela me met une pression énorme mais de toute manière je ne sais pas m’économiser. Je n’envisage pas ce métier autrement qu’en mouillant la chemise. Si je ne transpire pas sur scène, c’est que cela ne va pas. »

Dans son spectacle actuel, Papa est en haut, il reprend les recettes qui ont fait son succès : des textes largement autobiographiques, pas de politique et pas de sexe. Sur ce dernier sujet, il est catégorique : « Je suis bien trop pudique, je ne saurais pas être drôle ou touchant. »

Touchant, il l’est dès qu’il aborde le monde de l’enfance. Un thème qui constitue le fil conducteur de son show. « En tant que père je suis en observation permanente. » C’est donc en regardant son fils ou en l’attendant à la sortie de l’école qu’il a affiné les attitudes dont il se sert si justement pour évoquer les bambins. Balancement des bras, démarche, mines… Tout y est, jusqu’à ce jeu benêt qui consiste à se couvrir la tête de son manteau ! Il en ressort une immense tendresse qui n’est jamais incompatible avec la parfaite lucidité. Les adultes s’extasient toujours devant les dessins de leur progéniture ? Hypocrisie rétorque Gad Elmaleh qui dit tout haut que certains peuvent tout de même être franchement mauvais. « Qua nd on est parent on s’extasie systématiquement , s’amuse-t-il. Cela dit, je veille toujours à ne pas choquer ou faire de la peine. Je me suis fixé une limite : quand je sens que ça grince, j’arrête. »

Un vieux rêve à réaliser

Autre « gimmick » du spectacle, Gad Elmaleh ne résiste jamais longtemps au plaisir de prendre sa guitare, notamment pour la comptine qui donne son titre aux deux heures de rigolade non-stop. Voilà bien une de ces absurdités qu’il adore épingler : comment papa, qui est en haut, peut-il faire des gâteaux ? La cuisine se trouve d’habitude en bas. Cela cacherait-il quelque chose ?

Quoi qu’il en soit, on ne relève pas ce genre de cachotterie dans la famille Elmaleh. Elle forme un clan et Gad Elmaleh se déplace rarement sans quelques-uns de ses membres. Son père qui l’a initié au mime est aujourd’hui son manager. Sa sœur Judith, sa collaboratrice artistique. Elle ne se gêne pas pour le remettre en place si, par hasard, il lui arrivait de se prendre trop au sérieux. « Ses conseils me sont précieux car elle est la seule capable de me freiner quand je tombe dans la facilité » , dit l’intéressé à son propos. Quant à maman, elle n’est jamais très loin. Parfois même dans les coulisses où il lui arrive de l’approvisionner en savoureux détournements de la langue française. « Le canapé qui claque pour le canapé clic-clac, c’est elle ! » confesse-t-il.

La production a été rodée à Montréal l’été dernier. Une ville où l’acteur a vécu quelques années lorsqu’il a choisi de quitter son Maroc natal, à 17 ans. « C’est là-bas que j’ai débuté. C’est un public que je connais bien et avec qui je peux tester mes effets, travailler sans filet. »

Comblé par de beaux rôles au cinéma (dont Chouchou en 2002), et même si son dernier film, Comme ton père, avec Richard Berry, n’a pas vraiment séduit, il peut être assuré d’un beau succès sur les scènes de province. La tournée est déjà quasiment sold out.

Pour le reste, Gad Elmaleh a encore un vieux rêve à réaliser. « Petit je voulais être pianiste et chanteur. J’ai encore dans ce domaine quelques progrès à accomplir mais j’aimerais bien enregistrer un album. Je ne veux pas rejoindre la cohorte de comédiens chanteurs qui se font plaisir sans égard pour le public. J’attends donc. Mais j’ai plein d’idées de textes abordant des sujets qui me touchent et qui sont dans le prolongement de ce que je suis sur scène en tant qu’humoriste. » En attendant, il s’attelle à la réalisation de Coco, un film adapté d’un sketch de son spectacle de 2000 intitulé La Vie normale.

En chiffres et en tournée

Après l’Olympia et quelques jours de repos (mis à profit pour les repérages de son film Coco), Gad Elmaleh sera le 11 mars à Morlaix, le 12 à Quimper, le 13 à Angers, le 14 à La Rochelle, le 15 à Châteauroux, le 17 au Carling Theatre de Londres, le 19 à Metz, du 20 au 22 au Zénith de Strasbourg, les 25 et 26 au Country Hall de Liège, du 27 au 29 au Forest de Bruxelles avant de s’installer au Palais des sports de Paris du 1er au 18 avril.

En mai, il entrera en préparation de Coco qu’il réalise, écrit et joue. Le 23 septembre, il endossera à nouveau son costume de showman pour se produire au Zénith de Lille, le 24 au Forest de Bruxelles, le 28 à Amnéville (Metz), le 29 à Dijon et le 30 à Genève, avant de rallier le Palais des sports de Paris, du 2 au 25 octobre.

Il s’attaquera ensuite au montage de son film, dont la sortie est prévue en 2009, année qui sera également marquée par une tournée internationale comprenant plusieurs grandes villes américaines de New York à Los Angeles.

À ce jour, pas moins de 538 574 billets ont déjà été achetés pour l’actuelle tournée : 335 612 en province (120 dates), 75 190 à l’Olympia (37 dates) et 127 772 au Palais des sports (34 dates). En août 2007, Gad Elmaleh avait déjà créé la surprise en se produisant devant un parterre de 45 000 personnes au Paléo Festival de Nyon.

Simultanément, le DVD de son précédent spectacle, L’autre, c’est moi a déjà atteint le chiffre record de 1 450 000 exemplaires vendus ! De quoi faire pâlir d’envie les stars du rock et de la chanson.

Source Le Figaro - Annie Grandjanin

Sujets associés : France - Cinéma - Gad Elmaleh - Spectacle

Ces articles devraient vous intéresser :

Malgré lui, Gad El Maleh au coeur d’un scandale au Maroc

L’humoriste marocain Gad Elmaleh effectuera une tournée du 29 janvier au 4 février prochain au Maroc. Une série de spectacles, dont l’organisation suscite la colère des internautes, qui dénoncent la vente des tickets à des prix exorbitants.

Gad Elmaleh se confie sur l’une de ses souffrances

L’humoriste marocain Gad Elmaleh, 52 ans, s’est confié sur le « jugement permanent » dont il a souffert toute sa vie.

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.

Tarek Boudali : l’accident sur un tournage qui aurait pu lui coûter la vie

L’acteur franco-marocain Tarek Boudali se confie sur le tournage de son nouveau film intitulé 3 Jours max, au cours duquel il s’est gravement blessé.

Jamel Debbouze très fier de sa maman

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze a fait une déclaration d’amour à sa maman, qui fait une apparition à ses côtés dans son nouveau film « Le Nouveau Jouet ».

Du nouveau sur le film Gladiator 2 tourné en partie au Maroc

Après une suspension due à la grève des acteurs de cinéma d’Hollywood, le tournage du film américano-britannique Gladiator à Malte reprend bientôt. Une partie du film a été déjà tournée à Ouarzazate, au Maroc.

Des milliers de Marocains privés d’IPTV

Des milliers de Marocains amateurs de films, de séries et de télévision par Internet (IPTV) ont été récemment touchés par une action des forces de l’ordre européennes. Europol et le Service néerlandais d’informations et d’enquêtes fiscales (FIOD) ont...

Tournages de films étrangers au Maroc : vers un record cette année

Le secteur cinématographique marocain reprend de plus belle depuis la levée des restrictions sanitaires. Selon le secrétaire général du Centre cinématographique marocain (CCM), Khalid Saidi, les tournages étrangers ont généré un chiffre d’affaires de 2...

Du soutien pour Adil El Arbi et Bilall Fallah

Après l’annulation par Warner Bros du film batgirl, les réalisateurs belgo-marocains Adil El Arbi et Bilall Fallah reçoivent une avalanche de soutiens.

Tournage de Gladiator au Maroc : Russell Crowe a failli y renoncer

Russell Crowe a confié dans une récente interview qu’il était prêt à abandonner son rôle emblématique (Maximus Tenth Meridius) dans le film « Gladiator » en raison du scénario original.