"Psst" : le harcèlement de rue omniprésent au Maroc ?

27 mars 2022 - 21h40 - Ecrit par : A.S

Au Maroc, le harcèlement de rue est un phénomène sous-estimé qui prend de l’ampleur. Témoignage poignant d’une victime.

« Au Maroc, « psst psst » est également utilisé pour faire signe à un chat de rue curieux. Comme c’était normal que, quand j’étais adolescent, des hommes me regardaient et m’appelaient comme ils le feraient pour une petite créature innocente sans abri. Je ne méritais même pas d’être abordé dans des pensées complètes — bien que les mots qu’ils utilisaient n’aient jamais été meilleurs. […] Mes parents se souciaient toujours de ce que je portais quand je quittais la maison pour le lycée », raconte l’écrivaine marocano-américaine Yasmina Achlim, dans une tribune publiée par The New Arab soulignant que ses parents ne sont pas des conservateurs mais avaient peur des réactions que ses tenues pourraient susciter.

À lire : Maroc : deux mois de prison pour avoir harcelé une femme dans un taxi

« Le fait qu’on me dise de porter un pantalon long ou de me couvrir les épaules — généralement par des gens bien intentionnés — n’a fait que simplifier à l’extrême la réalité complexe et multiforme selon laquelle je ne pouvais pas marcher dans les rues de Casablanca sans me tendre le corps. […] Le bonheur, la colère, la tristesse, la curiosité ou tout autre sentiment pourraient être interprétés à tort comme flirter ou demander l’attention de tout homme à la recherche de son prochain voyage d’ego », dit-elle, notant qu’il est difficile d’éradiquer la misogynie. Selon elle, l’idéal serait que tout parent s’assure que sa fille ne soit pas la prochaine cible. L’écrivaine dit avoir trouvé des mécanismes lui permettant de lutter contre le harcèlement de la rue. Il s’agit d’une multitude d’insultes en darija, des regards et des commentaires.

À lire : Maroc : la loi sur le harcèlement de rue envoie un homme prison

Le phénomène est sous-estimé. « Le harcèlement n’est jamais du harcèlement. C’est toujours un “compliment”, un “malentendu” ou la preuve que vous ’ne supportez pas une blague’, poursuit-elle. Mais le Maroc est loin d’être le seul pays qui contribue à la normalisation du harcèlement de rue. » « Quand je vivais et travaillais à Londres, j’ai été traitée de chat par un employé du magasin à côté de mon bureau. En racontant cela à ma supérieure, on m’a simplement dit de « prendre cela comme un compliment ». J’avais 19 ans et tout ce que je voulais, c’était pouvoir aller au travail tous les jours sans avoir l’impression que ma sécurité était compromise », se souvient cette diplômée de l’Université St-Mary de Londres.

À lire : Maroc : le harcèlement de rue dorénavant condamné à de la prison ferme et 10.000 dirhams d’amende

"“Psst”me fera toujours frissonner. Cela me rappellera toujours que peu importe ce que je porte ou combien j’ai travaillé dur pour devenir qui je suis aujourd’hui, je suis toujours “juste” une femme ».

Tags : Harcèlement sexuel

Aller plus loin

Maroc : le harcèlement de rue dorénavant condamné à de la prison ferme et 10.000 dirhams d’amende

C’est une avancée majeure selon la ministre de la Famille Bassima Hakkaoui, qui vient de s’exprimer sur l’adoption du projet de loi relatif aux violences faites aux...

Maroc : la loi sur le harcèlement de rue envoie un homme prison

Moins de 10 jours après l’entrée en vigueur au Maroc de la loi sur les violences faites aux femmes, elle vient de faire sa première « victime » qui a été incarcérée à la prison...

Maroc : deux mois de prison pour avoir harcelé une femme dans un taxi

Un homme a été condamné par la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Meknès à une peine de deux mois de prison avec sursis, assortie d’une amende de 500...

Maroc : un professeur condamné à 2 ans de prison pour harcèlement sexuel

Le professeur d’université impliqué dans l’affaire de chantage sexuel visant des étudiantes en échange de bonnes notes à l’Université de Hassan 1ᵉʳ de Settat, a été condamné,...

Nous vous recommandons

Une juge pensait se marier à quelqu’un de son rang ...

La Chambre d’appel du tribunal correctionnel de Rabat a condamné à quatre mois de prison ferme, un jeune vendeur de friperie pour usurpation du titre de juge. L’accusé s’est fait passer pour un juge et a essayé d’escroquer une magistrate en la demandant en...

Le Maroc dans le top 5 des meilleurs pays où s’installer pour les retraités français

Le Maroc figure dans le top 5 des meilleurs pays où s’installer pour les retraités français. C’est ce qui ressort du classement d’un site spécialisé.

La France cherche à durcir les transferts d’argent des MRE

Le Maroc se prépare progressivement à affronter toute éventualité liée à la menace de durcissement des règles de transferts des MRE, brandie par certains pays de l’Europe, notamment la France.

Les choses se précisent pour le TGv Marrakech-Agadir

Le Maroc s’active pour la conception du troisième tronçon de la LGV qui reliera les villes de Marrakech à Agadir. Ce travail a été confié à une société sud-coréenne.

L’Algérie pourrait arrêter de fournir du gaz à l’Espagne

Le gouvernement espagnol « espère » que son changement de position sur le Sahara n’affectera pas l’approvisionnement du pays en gaz par l’Algérie, son principal fournisseur.

Tanger Med : un MRE arrêté avec plus de 46 000 euros

Un Marocain résidant à l’étranger (MRE) a été arrêté mercredi, par les éléments de la douane au port Tanger Med. Il essayait de faire entrer sur le territoire national, une importante somme d’argent non déclarée, des vêtements de luxe et des produits...

Le cerveau de l’attentat d’Asni-Marrakech extradé au Maroc

La France a expulsé, mercredi dernier, Abdellatif Ziad, cerveau de l’attentat de 1994 contre l’hôtel Atlas Asni de Marrakech vers le Maroc. La justice marocaine l’avait condamné à 25 ans de prison.

Brussels Airlines s’attend à une ruée vers le Maroc cet hiver

Après une saison estivale en demi-teinte, Brussels Airlines constate une augmentation de la demande pour la destination Maroc dans les mois à venir. La compagnie aérienne souhaite répondre à cette demande en proposant des vols vers Marrakech dès...

Un Marocain derrière un grand réseau de trafic de cocaïne en Espagne

La police espagnole, en collaboration avec les forces de sécurité portugaises, a démantelé lundi un réseau de narcotrafiquants qui voulait introduire en Espagne de la drogue en provenance du Maroc et dissimulée dans un bateau de pêche. En tout, 20...

L’Espagne « agira avec fermeté » face aux menaces marocaines

Le gouvernement espagnol a assuré qu’« il agira avec fermeté » si l’intégrité territoriale de l’Espagne est violée par le Maroc qui a annoncé le déploiement de systèmes anti-aériens à Tanger et Nador, près de Ceuta et...