Maroc : un professeur condamné à 2 ans de prison pour harcèlement sexuel

13 janvier 2022 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le professeur d’université impliqué dans l’affaire de chantage sexuel visant des étudiantes en échange de bonnes notes à l’Université de Hassan 1ᵉʳ de Settat, a été condamné, mercredi, à deux ans de prison ferme.

Déjà en détention préventive à la prison agricole de Ali Moumen, l’enseignant a été reconnu coupable d’« attentat à la pudeur », « violence » et « harcèlement sexuel » devant la chambre criminelle de la cour d’appel de Settat. Il dispose d’un délai de dix jours pour faire appel de cette décision.

A lire  : Cinq professeurs poursuivis pour harcèlement sexuel à Settat

L’affaire remonte au mois de septembre dernier après la diffusion sur les réseaux sociaux de messages à caractère sexuel échangés entre un des professeurs poursuivis et ses étudiantes. Depuis, plusieurs cas de harcèlement sexuel subi par des étudiantes de la part de leurs professeurs au sein des universités marocaines ont été révélés au public.

Outre l’accusé principal, quatre autres professeurs doivent comparaître, ce jeudi dans le cadre du même scandale. Ils font face à de lourdes charges : « incitation à la débauche », « discrimination fondée sur le genre », « violence contre des femmes ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Settat - Harcèlement sexuel - Prison

Aller plus loin

Harcèlement sexuel à l’hôpital Moulay Abdellah de Mohammedia

Le responsable de la société de nettoyage de l’hôpital Moulay Abdellah de Mohammedia est poursuivi en état de liberté provisoire après des accusations de harcèlement sexuel...

Tanger : un an de prison ferme pour le professeur harceleur

Poursuivi pour « harcèlement et chantage sexuels », un professeur de l’École supérieure Roi Fahd de traduction de Tanger vient d’être condamné à une peine d’un an de prison...

Tétouan : un enseignant accusé de harcèlement sexuel et de pédophilie

Encore un enseignant épinglé pour harcèlement sexuel sur des élèves mineures au lycée Khadija de Tétouan. Ce sont certaines des nombreuses plaintes que reçoit depuis quelques...

"Psst" : le harcèlement de rue omniprésent au Maroc ?

Au Maroc, le harcèlement de rue est un phénomène sous-estimé qui prend de l’ampleur. Témoignage poignant d’une victime.

Ces articles devraient vous intéresser :

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.