Harcèlement sexuel : Amina Bouayach félicite les étudiantes ayant brisé le silence

16 février 2022 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Ces derniers mois, certaines universités marocaines ont été éclaboussées par des affaires de harcèlement et de chantages sexuels ayant conduit à la suspension pour certains et à des peines d’emprisonnement pour d’autres. La présidente du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), Amina Bouayach, salue « le courage » des étudiantes qui par leur dénonciation, ont permis aux autorités de toucher du doigt, un phénomène qui prend de l’ampleur.

Intervenant lors d’un débat organisé lundi par l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tanger sur « la responsabilité sociale de l’Université - Pour une vie universitaire inclusive et intégrée », la présidente du CNDH a déclaré que les faits et actes de harcèlement et de chantage sexuels enregistrés récemment dans les universités ne font que « nuire à la réputation et à la mission de l’université ». Pour elle, « ils constituent un véritable test pour la capacité de notre société à assumer ses responsabilités sociétales », rapporte Hespress.

À lire :Maroc : le CNDH appelle les victimes de harcèlement sexuel à briser le silence

La présidente du CNDH, tout en saluant le courage des étudiantes ayant dénoncé les cas de harcèlement sexuel au sein des universités, a appelé les autres qui préfèrent subir que de dénoncer, à briser le silence, car « l’une des solutions pour faire face à ce phénomène réside essentiellement dans le signalement de toute forme de violence basée sur le genre ».

À lire : Harcèlement sexuel : plaidoyer pour renforcer la protection de la femme au Maroc

Au cours de son intervention, Amina Bouayach a proposé, comme mécanismes de protection des étudiantes, la mise en place d’une « mesure de remédiation », afin d’éviter que ces dernières ne suspendent leurs études. Elle a également appelé à définir et à élaborer un canevas de contrôle des relations entre les enseignants et les étudiants, et à identifier tout ce qui est de nature à « inciter à la violence, à la haine, à la discrimination, et à la violence sexiste ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Harcèlement sexuel - Conseil national des droits de l’Homme (cndh)

Aller plus loin

Cinq professeurs poursuivis pour harcèlement sexuel à Settat

La cour d’appel de Settat a décidé, mercredi de poursuivre un des cinq professeurs impliqués dans l’affaire de harcèlement sexuel à l’université Hassan 1ᵉʳ, en état...

Un professeur d’éducation islamique arrêté pour harcèlement sexuel à Berkane

Un professeur d’éducation islamique au Lycée Abou Lkheir de Berkane a été arrêté mardi, pour avoir envoyé des contenus pornographiques à ses élèves.

Maroc : le CNDH appelle les victimes de harcèlement sexuel à briser le silence

Le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) appelle à dénoncer tout chantage, harcèlement sexuel et abus de pouvoir à l’école. La présidente du Conseil a fait part de son...

ENCG Oujda : l’enseignant accusé de harcèlement sexuel suspendu

Le professeur accusé de harcèlement et chantage sexuel par plusieurs étudiantes de l’ENCG Oujda a été finalement suspendu.

Ces articles devraient vous intéresser :

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.