ENCG Oujda : l’enseignant accusé de harcèlement sexuel suspendu

30 décembre 2021 - 17h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le professeur accusé de harcèlement et chantage sexuel par plusieurs étudiantes de l’ENCG Oujda a été finalement suspendu.

Cette décision intervient suite à un long interrogatoire par les membres de la commission de l’Inspection générale, selon un membre de l’Association des étudiants de l’ENCG citée par h24info.

L’intéressé ainsi que plusieurs présumées victimes ont été entendues par la commission. « D’autres n’ont pas encore trouvé le courage pour le faire », poursuit cette source, notant que deux cellules d’écoute ont été mises en place à l’école.

A lire  : Cinq professeurs poursuivis pour harcèlement sexuel à Settat

Selon une autre source contactée au ministère de l’Éducation, « la commission n’a pas encore achevé son travail, qui demeurera d’ailleurs confidentiel et sera rapporté directement au ministre ».

Et d’ajouter que « la commission peut demander à voir plusieurs personnes et pas uniquement le professeur et les victimes. D’autres enseignants et chefs de départements au sein de l’établissement seront eux aussi auditionnés […] en somme toute personne susceptible d’avoir une information pertinente sur le dossier ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Oujda - Education - Harcèlement sexuel

Aller plus loin

Harcèlement sexuel : plaidoyer pour renforcer la protection de la femme au Maroc

Suite aux dénonciations de plusieurs cas de harcèlement sexuel dans les universités marocaines, l’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) a réagi pour exprimer son...

Harcèlement et chantages sexuels : Transparency Maroc condamne

Après le CNDH, c’est au tour de Transparency Maroc de réagir face à la montée des dénonciations de harcèlement et chantage sexuels, venant de plusieurs étudiantes inscrites dans...

Cinq professeurs poursuivis pour harcèlement sexuel à Settat

La cour d’appel de Settat a décidé, mercredi de poursuivre un des cinq professeurs impliqués dans l’affaire de harcèlement sexuel à l’université Hassan 1ᵉʳ, en état...

Harcèlement scolaire : l’histoire de Fares, victime de violences à répétition

Fares, élève en classe de 6ᵉ au collège Jules-Verne, est constamment victime de harcèlement scolaire. Excédé, il ne veut plus retourner en classe. Ses parents envisagent...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.