Tanger : un professeur suspendu pour harcèlement sexuel

1er janvier 2022 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

La direction de l’école supérieure roi Fahd de traduction basée à Tanger a suspendu un professeur après qu’une étudiante a déposé plainte pour harcèlement sexuel contre lui.

Un nouveau cas de harcèlement sexuel au Maroc. Cette fois, c’est l’école supérieure roi Fahd de traduction basée à Tanger qui est au coeur d’un scandale sexuel. Une étudiante a porté plainte pour harcèlement sexuel contre l’un de ses professeurs le 23 décembre dernier. Jeudi, l’école a reçu cette plainte et a aussitôt pris ses responsabilités. « Le professeur a été immédiatement suspendu et remplacé », assure à TelQuel Noureddine Chemlali, ajoutant qu’à l’école roi Fhad, c’est « tolérance zéro pour ce type d’agissements ».

À lire : Sexe contre bonnes notes à l’ENCG Oujda : les sanctions tombent

Les agissements reprochés à l’enseignant remontent au 16 décembre 2021. Celui-ci aurait dit à l’étudiante qu’elle ne validerait pas son année. Celle-ci s’est approchée de lui pour avoir de plus amples explications. C’est alors que lui a demandé son numéro. Par la suite, le professeur l’a joint au téléphone et « lui a demandé de la retrouver près de l’école après les cours pour qu’ils aillent quelque part », raconte à TelQuel un témoin.

À lire : Sexe contre bonnes notes : le ministre de l’enseignement supérieur prend ses responsabilités

L’étudiante a pris le soin d’enregistrer l’appel. Selon un autre témoin, l’enseignant aurait montré un clip pornographique à sa victime en classe et lui aurait dit : « Je veux que tu me fasses ces positions ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Etudiants - Education - Harcèlement sexuel - Plainte

Aller plus loin

Harcèlement et chantages sexuels : Transparency Maroc condamne

Après le CNDH, c’est au tour de Transparency Maroc de réagir face à la montée des dénonciations de harcèlement et chantage sexuels, venant de plusieurs étudiantes inscrites dans...

Tanger : un an de prison ferme pour le professeur harceleur

Poursuivi pour « harcèlement et chantage sexuels », un professeur de l’École supérieure Roi Fahd de traduction de Tanger vient d’être condamné à une peine d’un an de prison...

Sexe contre bonnes notes à l’ENCG Oujda : les sanctions tombent

La commission d’enquête diligentée par le ministre de l’Enseignement supérieur, Abdellatif Miraoui, à l’École nationale de commerce et de gestion d’Oujda (ENCGO) a produit son...

Du nouveau dans l’affaire dite « sexe contre bonnes notes à Settat »

La présidente de l’université Hassan 1ᵉʳ pourrait être, elle aussi, sanctionnée dans l’affaire dite « sexe contre bonnes notes » à Settat. Les cinq professeurs mis en examen...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...