Sexe contre bonnes notes : le ministre de l’enseignement supérieur prend ses responsabilités

29 décembre 2021 - 22h00 - Ecrit par : A.S

Après l’éclatement d’une nouvelle affaire de « sexe contre bonnes notes », le ministre de l’Enseignement supérieur, Abdellatif Miraoui, a pris plusieurs dispositions. Une commission d’enquête a été diligentée ce mercredi 29 décembre à l’École nationale de commerce et de gestion d’Oujda (ENCGO).

Une étudiante de l’École nationale de commerce et de gestion d’Oujda (ENCGO) a accusé son professeur de lui avoir demandé des faveurs sexuelles en échange de bonnes notes et de validation de semestre. Lundi, la publication des messages qu’ils ont échangés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur a diligenté ce mercredi une commission d’enquête composée de fonctionnaires issus de l’Inspection générale du ministère à Oujda.

À lire : Maroc : une école d’Oudja au cœur d’un scandale sexuel

Les membres de cette mission devront déterminer avec exactitude l’ensemble des faits liés à cette nouvelle affaire de présumé chantage sexuel à l’ENCGO. Dans ce sens, ils auront à auditionner l’ensemble des personnes concernées en présence, éventuellement, d’un huissier de justice, rapporte Le360. De retour à Rabat dans la soirée de ce même mercredi, ils devront produire leur rapport. Selon une source proche d’Abdellatif Miraoui, il y aura une tolérance zéro.

À lire : Maroc : des professeurs échangent des bonnes notes contre des relations sexuelles

D’autres sources font savoir que le ministre a déjà pris d’autres dispositions. Il s’agit de la mise en place de cellules de crise à chaque fois que surgiront de nouvelles affaires de ce genre, de l’instauration d’un numéro vert valable pour tous les établissements universitaires et les grandes écoles, dont les interlocuteurs sont chargés de recevoir et d’instruire l’ensemble des plaintes qui seront recueillies, y compris les plaintes formulées anonymement, et enfin de la mise en place d’une cellule de réflexion au niveau central pour préserver l’image de l’institution universitaire par un travail d’anticipation et de prévention.

Abdellatif Miraoui a par ailleurs convoqué l’ensemble des présidents des universités du Maroc pour une séance de travail dédiée à ces affaires. La séance est prévue demain jeudi 30 décembre 2021.

Tags : Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres - Education - Sextorsion - Harcèlement sexuel

Aller plus loin

Casablanca : des professeures victimes de harcèlement sexuel

Les professeures de l’École supérieure de technologie (EST) de Casablanca se disent victimes de harcèlement sexuel et de violences verbales de la part d’un de leurs collègues. Ce...

Affaire dite « sexe contre bonnes notes à Settat » : des associations féminines déterminées

La Fédération de la ligue des droits des femmes a décidé de suivre le procès des cinq professeurs de la faculté des sciences juridiques de Settat impliqués dans l’affaire dite «...

Tétouan : un professeur accusé d’agressions sexuelles en prison

Accusé d’agressions sexuelles sur des élèves mineures, l’enseignant d’arabe au lycée Khadija pour filles de Tétouan a été arrêté puis placé en...

Maroc : des professeurs échangent des bonnes notes contre des relations sexuelles

Cinq professeurs de la Faculté des sciences juridiques et politiques de Settat, poursuivis pour sextorsion, seront présentés ce jeudi devant le procureur du roi près de la Cour...

Nous vous recommandons

MRE : les agences de voyage d’Algeciras en colère

Les agences de voyage du port d’Algésiras sont contraintes de fermer en raison du refus de la quasi-totalité des compagnies maritimes opérant dans le détroit de Gibraltar de leur fournir des billets à...

Easyjet : les raisons de la suspension provisoire des vols vers la France

Easyjet a annoncé la suspension de ses vols entre la France et le Maroc du 25 au 30 novembre 2021. Voici les raisons.

L’Algérie veut construire un gazoduc avec le Nigeria pour contrer le Maroc

L’Algérie, le Nigeria et le Niger ont signé un accord pour la construction d’un gazoduc transsaharien qui fournira du gaz à l’Europe. Un projet qui risque d’anéantir les efforts du Maroc qui travaille depuis des années pour la création d’un gazoduc avec le...

La voie express Tiznit-Dakhla achevée cette année

Les travaux du tronçon Tan-Tan à Laâyoune, inclus dans la construction de la voie express Tiznit-Dakhla sont à 80 %.

Gaz naturel : le Maroc assure son approvisionnement

Pour faire face à la crise énergétique en cours, le Maroc veut sécuriser son approvisionnement en gaz naturel en entrant sur le marché international. Plusieurs options issues des appels d’offre sont actuellement à l’étude en vue des premières livraisons qui...

Colère des passagers de TUI après l’annulation d’un vol à destination du Maroc

Arrivée à l’aéroport international Gatwick pour prendre un vol à destination du Maroc où elle compte passer ses vacances, une famille britannique apprend que son voyage a été annulé. À l’instar de la compagnie aérienne Transavia, Tui a annulé plusieurs vols en...

L’aéroport d’Agadir, un hub pour les avions russes

Suite à l’avalanche de sanctions économiques, notamment la fermeture de plusieurs espaces aériens, l’aéroport d’Agadir est devenu un hub pour la Russie qui rapatrie ses ressortissants depuis les Caraïbes et le...

Un Marocain égorge sa femme et se jette d’un pont en Espagne

Un Marocain s’est donné la mort lundi en se jetant d’un pont, après avoir égorgé sa femme à son domicile à La Vila Joiosa (région de Murcia). C’est le premier meurtre sexiste enregistré dans la province depuis le début de cette...

Voici la meilleure université marocaine selon QS world Ranking

L’édition 2023 du classement QS world university Ranking des meilleures universités au monde a été publiée mercredi. Une université marocaine a réussi à se hisser à la 32e place en Afrique.

Sebta : un bateau de pêche marocain expulsé des eaux espagnoles

Un bateau de pêche marocain a été invité samedi à quitter les eaux espagnoles près de Sebta, par le Service maritime de la Garde civile qui a été alerté de sa présence par un patrouilleur de la Marine...