Au Maroc, les élèves fêtent la fin d’année scolaire en déchirant leurs cahiers

5 juin 2024 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, des scènes des élèves déchirant leurs cahiers et livres pour annoncer la fin de l’année scolaire, se sont reproduites.

Déchirer et éparpiller les cahiers et les livres, ainsi que les devoirs dans les rues ou devant les établissements scolaires en fin d’année scolaire. C’est devenu une tradition pour bon nombre d’élèves marocains. Cette année, ils sont nombreux à sacrifier à cette tradition étrange. Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des élèves en liesse devant leurs établissements en train de déchirer et d’éparpiller leurs cahiers et livres à même le sol avant de quitter les lieux laissés dans un état désolant.

À lire :Rapport inquiétant sur le niveau de maîtrise de la lecture par les élèves marocains

Ce phénomène des cahiers et des devoirs déchirés par les élèves à la fin de l’année scolaire a suscité des réactions mitigées. Certains estiment qu’il s’agit d’une défaillance et d’un recul éducatif et moral chez les jeunes, nécessitant une étude par des spécialistes. D’autres s’interrogent sur les motivations qui poussent ces élèves à déchirer les cahiers et les livres le dernier jour de l’année scolaire, et sur le message qu’ils veulent transmettre à travers cet acte. Selon des élèves, il s’agit d’une manière pour eux d’exprimer leur joie de la fin de l’année scolaire, comme un rituel festif symbolisant leur libération des contraintes scolaires et du stress des examens.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Administration - Enfant

Aller plus loin

Maroc : les élèves disparus à Zagora retrouvés, un de leurs camarades en prison

Les cinq élèves portés disparus depuis le 24 janvier à Zagora ont été retrouvés lundi dernier près de la montagne Kissan à proximité de la commune de Taftechna. Accusés de viol...

Rapport inquiétant sur le niveau de maîtrise de la lecture par les élèves marocains

Le Maroc tient la lanterne rouge quant aux performances de ses élèves en lecture. C’est ce qui ressort des résultats de la cinquième édition de l’étude internationale sur le...

À Salé, les parents d’élèves crient haro sur les cafés à chicha

L’implantation des cafés à chicha à proximité d’établissements scolaires à Salé ne sont pas du goût des parents d’élèves. Ces derniers appellent les autorités compétentes à...

Maroc : les responsables d’une école française « se vengent » des parents d’élèves

Le torchon brûle entre les responsables d’une école française et des parents d’élèves. Les premiers se sont vengés des seconds en infligeant une sévère punition aux élèves. Les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

Du changement dans les aéroports marocains

L’Office national des Aéroports (ONDA) poursuit sa politique de modernisation aéroportuaire. Il procédera bientôt à l’installation de portiques électroniques dans cinq aéroports.

Coup d’accélérateur pour le TGV Kénitra-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé un appel d’offres pour la construction d’une voie ferrée à grande vitesse de 375 kilomètres reliant Kénitra à Marrakech.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Maroc : la retraite à 65 ans ?

Alors que les députés de l’opposition rejettent le projet du gouvernement d’Aziz Akhannouch de porter l’âge de la retraite à 65 ans, Younes Sekkouri, le ministre de l’Intégration économique, de la Microentreprise, de l’Emploi et des Compétences, dément...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Maroc : Une vague d’embauches publiques attendue en 2024

L’État marocain prévoit en 2024 la création de 30 034 postes dans les ministères et institutions publiques, révèle le Projet de loi de finances (PLF) 2024.