Recherche

Hatim Idar s’explique sur l’accident qui a fait 3 morts (vidéo)

Hatim Idar lors de sa conférence de presse

15 mars 2019 - 16h47 - Société

En marge d’une conférence de presse concernant ses travaux artistiques, Hatim Idar a, ainsi que son avocat, donné des explications concernant l’accident dont il a été victime et qui a causé le décès de trois femmes.

Selon la mère d’une des victimes, qui donne sa version de l’accident : « Il l’a pourchassée pour l’obliger à lui parler, ce qui a provoqué sa colère. A ce moment-là, elle a téléphoné à une amie pour lui raconter sa mésaventure avant que Hatim Idar ne percute violemment sa voiture. Ma fille et ses deux amies, les seules à pouvoir dire la vérité, ont été malheureusement tuées. Le chanteur, lui, est toujours en vie et peut raconter la version qui lui semblera bonne ». L’accident a eu lieu il y a deux mois, en janvier dernier, au niveau du complexe Moulay Abdallah, et a coûté la vie à trois femmes quand le chanteur Hatim Idar a été grièvement blessé au niveau du dos et de la tête.

Par contre, l’avocat de Hatim Idar, Redouane Rami, explique les choses autrement : « c’est juste un accident et mon client ne roulait pas à grande vitesse. La preuve est qu’il y a un barrage à l’entrée de Rabat. Le véhicule des femmes décédées avait glissé 10 ou 20 mètres avant l’accident. Ce qui prouve qu’il est sorti de la route puis revenu. En revenant les véhicule des trois femmes a percuté la voiture de Hatim Idar, à sa gauche. S’il roulait vite, sa voiture se serait renversée. Mais il a pu contrôler son véhicule et s’est arrêté ». Et il y aurait d’autres preuves innocentant son client entre les mains des autorités.

Hatim Idar a, au début de la conférence, demandé aux présents une minute de silence en mémoire aux défuntes dans cet accident. Il a par ailleurs ensuite affirmé : « Je voulais mettre les choses au clair au sujet de ce drame qui aurait pu arriver à tout le monde. J’ai toujours respecté la loi et le code de la route. L’artiste doit être un exemple pour tous les citoyens. Les victimes peuvent être nos soeurs ou nos proches, je me mets à leur place et mon coeur est avec leurs familles. Elles passent par un moment difficile, c’est certain. Que les âmes des victimes reposent en paix ».

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact