Accident à Moulay Bousselham : Mohammed VI prend à sa charge les frais

4 avril 2019 - 10h10 - Ecrit par : Bladi.net

Le roi Mohammed VI a décidé de prendre entièrement à sa charge les frais d’inhumation et des obsèques des victimes de l’accident qui s’est produit hier matin près de la ville de Moulay Bousselham.

Contrairement à ce qui avait été annoncé au début, le bilan des victimes n’est pas de 14 personnes mais de 9 personnes. Quant aux blessés, les chiffres s’établissent désormais à une trentaine dont 9 sont dans un état critique. Ces précisions viennent du ministre de la Santé dans une déclaration à la presse.

Anas Doukkali a également fait savoir que tous les blessés ont été transférés dans les principaux hôpitaux de la région, à savoir à Souk Larbaâ, à Kénitra et à Larache alors que les cas les plus graves ont été évacués vers l’hôpital militaire de Rabat.

On ignore pour l’instant ce qui s’est produit, mais selon les témoins un camion est entré en collision frontale avec une voiture transportant des ouvrières agricoles. Au Maroc, malheureusement, il n’est pas rare d’apercevoir des voyageurs dans les pick-up et les camions sans protection aucune.

A noter également que le souverain a adressé des messages de condoléances et de compassion aux familles des victimes et aux blessés de l’accident.

Tags : Mohammed VI - Accident - Moulay Bousselham - Vidéos

Aller plus loin

Maroc : 14 morts et 30 blessés dans un terrible accident (photos) (Màj)

C’est un terrible accident qui a eu lieu aujourd’hui dans la région de Moulay Bouselham, avec la collision frontale entre un bus avec à son bord des ouvrières agricoles et un...

Nous vous recommandons

Le Maroc va acquérir quatre avions G550

Le Maroc va acquérir quatre avions G550 de guerre électronique et de reconnaissance de type ISR suite à un accord avec le constructeur américain d’avions privés, Gulfstream Aerospace en 2019.

Message de Royal Air Maroc aux voyageurs

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a décidé de mettre à jour son dispositif d’accueil. La prise de cette décision fait suite à la levée de l’obligation du test PCR pour entrer sur le territoire...

Le Maroc porte plainte contre le journaliste espagnol Ignacio Cembrero

Le Maroc vient de poursuivre en justice le journaliste espagnol, Ignacio Cembrero, spécialiste du Maghreb, qui avait accusé le royaume d’avoir piraté son téléphone à l’aide du logiciel d’espionnage israélien,...

Le dirham replonge face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,89 % face au dollar américain et s’est dépréciée de 1,73 % vis-à-vis de l’euro, au cours de la période allant du 10 au 16 novembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Magyd Cherfi s’en prend violemment à Eric Zemmour

Magyd Cherfi, ancien chanteur du groupe Zebda, dit tout le mal qu’il pense d’Eric Zemmour, probable futur candidat à la présidentielle 2022 et appelle à une mobilisation contre celui qui « vend la sidération à bas prix...

Diplomate algérien : le Makhzen est « calculateur, cynique, versatile et revanchard »

L’Algérie condamne le changement de position de l’Espagne sur le Sahara qu’elle considère comme une « deuxième trahison » après celle de 1975. Elle assure n’avoir pas été informée de ce « vil marchandage » entre le Maroc et...

L’Espagne recherche de la main d’oeuvre qualifiée au Maroc

L’Espagne envisage d’accorder plus de visas aux travailleurs étrangers, dont les Marocains, pour combler son déficit de profils qualifiés.

Sofia Essaïdi, magnifique, au Festival de Cannes

La chanteuse marocaine devenue comédienne, Sofia Essaïdi, fait partie des artistes qui depuis le 17 mai, montent les marches du festival de Cannes. Elle est apparue plus belle que jamais dans un look qui n’a pas échappé aux...

La maison de Jamal Ben Saddik attaquée

La maison du kickboxeur belgo-marocain Jamal Ben Saddik à Anvers, en Belgique, a été attaquée par des inconnus dans la nuit de mardi à mercredi avec des feux d’artifices.

L’Espagne affectée par la rupture des relations Maroc-Algérie ?

La décision de l’Algérie de « rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc » fait craindre à l’Espagne une remise en cause du dialogue engagé avec le royaume en vue de la reprise des relations diplomatiques.