Recherche

L’administration pénitentiaire dément une nouvelle grève de la faim des détenus du Hirak

© Copyright : DR

21 août 2017 - 14h00 - Société

Aucun détenu arrêté suite aux évènements d’Al Hoceima n’observe actuellement une grève de la faim à la prison locale d’Ain Sebaa 1 (Oukacha) de Casablanca.

« Les détenus prennent leurs repas régulièrement et ont reçu les mets apportés par leurs familles à l’occasion des visites », indique la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), réfutant « les allégations relayées par certains sites d’information sur la base du post d’un proche de l’un des détenus prétendant l’observation d’une grève de faim par certains d’entre eux ».

La DGAPR dénonce également le « mensonge » concernant la présumée « maltraitance et la cruauté des fonctionnaires » envers ces détenus étant donné que ces derniers veillent à « traiter ces pensionnaires conformément aux dispositions juridiques à l’instar des autres détenus ».

Pour l’administration pénitentiaire, ces détenus ont menacé à plusieurs reprises d’entamer une grève de la faim pour obtenir« des privilèges illégaux », exprimant sa détermination à poursuivre l’application rigoureuse de la loi à l’égard de tous les pensionnaires sans discrimination aucune.

Mots clés: Prison d’Oukacha , Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) , Hirak - Manifestations à Al hoceima , Grève de la faim

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact