Recherche

Juifs marocains et fiers de l’être !

© Copyright : DR

12 février 2014 - 23h15 - Société - Par: Jalil Laaboudi

L’hebdomadaire TelQuel dresse un portrait très flatteur des juifs marocains dans sa première édition de ce mois de février. Parmi ces ressortissants marocains de confession judaïque, certains sont même pro palestinien ou fans de Yasser Arafat.

Ceux qui ont choisi de vivre à l’étranger sont restés très attachés à leur marocanité. Et de ceux qui sont restés au Maroc, nombreux militent aujourd’hui pour les droits de l’homme, ou encore la promotion culturelle et sociale du pays.

Ces juifs marocains sont la parfaite incarnation de la diversité culturelle du royaume. Ils se considèrent avant tout marocains et se rappellent tous que feu Mohammed V avait répondu au colonisateur français : "Il n’y a pas de juifs au Maroc, il y a seulement des sujets marocains".

TelQuel nous propose un petit listing de juifs marocains les plus influents :

• André Azoulay : ancien membre du Parti communiste marocain, il a occupé le poste de directeur en charge de la zone MENA, à Paribas, avant de devenir le conseiller économique du défunt monarque Hassan II et puis celui du Roi Mohammed VI. "Je ne suis ni le juif de cour ni un homme d’influence, je suis juste un militant conscient de la singularité de son pays", a-t-il confié à au magazine.

• Serge Berdugo : ancien ministre marocain du tourisme (1993-1995), ambassadeur itinérant du Maroc depuis 2006 et président du Rassemblement mondial du judaïsme marocain.

• Sion Assidon : militant anti-sioniste et pro-palestinien, homme d’affaires et principal opposant au TGV marocain.

• Yosef Israel : Rabbin, président de la chambre hébraïque de Casablanca.

• Robert Assaraf : historien, ex patron de l’ONA, co-fondateur de l’hebdomadaire français Marianne. Fondateur de l’Union mondiale du judaïsme marocain.

•  Maguy Kakon : politicienne, unique marocaine de confession juive candidate aux élections législatives de 2011.

• Monique Elgrishi : fondatrice de l’agence conseil en communication Mosaïk, ayant pour principaux clients des administrations publiques marocaines.

• Jacques Toledano : mécène, homme d’affaires et fondateur de Scalli et président de la Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain.

• Boris Toledano : Industriel et Président de la communauté israélite de Casablanca.

• Mardochée Devico : propriétaire de la marque de confiture Aïcha. Ce maître confiturier natif de Meknès, écoule en moyenne 10 tonnes de confiture par jour.

• Albert Lévy : homme d’affaires, connu à Rabat dans les années ’80 comme le roi de la nuit rbatie. Il est le patron de la célèbre boîte de nuit Amnésia, fréquentée dans le temps par Mohammed VI, alors prince héritier. En 2008, il a financé et produit le film réalisé par Jérôme Oliver-Cohen "Kandisha".

Parmi les artistes d’origine judéo-marocaine cités par le magazine, on retrouve l’humoriste franco-marocain Gad Elmaleh, le DJ David Guetta, le musicien Mike (Messoud) Karoutchi, ou encore la chanteuse Sapho, connue pour être une fan inconditionnelle du défunt leader palestinien Yasser Arafat.

Mots clés: Gad Elmaleh , Israël , Sapho , Palestine , André Azoulay , Judaïsme marocain , Sion Assidon , Maguy Kakon , Serge Berdugo

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact