Maâti Monjib qualifie d’« illégale » sa suspension de l’université

16 mars 2023 - 09h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

L’historien marocain et défenseur des droits humains Maâti Monjib fait à nouveau l’objet d’une décision qu’il juge « illégale ». Pour lui et son comité de soutien, il s’agit d’un « acte désespéré » visant à réduire au silence toute voix contradictoire.

Maâti Monjib n’a plus le droit d’exercer en tant que professeur à l’Institut des études africaines (IEA) de Rabat. La décision lui a été notifiée le 1ᵉʳ mars dernier. Il avait même observé une grève de la faim de 48h du mercredi 08 mars au vendredi 10 mars pour protester contre sa suspension. « Il s’agit de décisions illégales et c’est une manière de faire peur et de semer la terreur au sein de la communauté enseignante ou des fonctionnaires qui expriment des positions critiques vis-à-vis du pouvoir », déclare ce dernier lors d’un point de presse tenu à Rabat le 9 mars, indique enass.ma.

À lire : Un an de prison ferme pour l’historien Maâti Monjib

La suspension jusqu’à « nouvel ordre » du professeur est sans solde et serait motivée par les ennuis judiciaires de l’historien qui a été condamné en 2021 à un an de prison ferme pour « fraude » et « atteinte à la sécurité de l’État » au terme d’un procès ouvert en 2015.

À lire : Maâti Monjib toujours en grève de la faim, RSF réclame sa « libération immédiate »

Le professeur Monjib devrait retourner au tribunal le 11 mai pour une audience en appel. Il est également accusé de « malversations dans la gestion d’un centre qu’il avait créé pour promouvoir le journalisme d’investigation. Son comité de soutien appelle à « l’arrêt des poursuites judiciaires à son encontre » et « la suspension de la décision de l’Université Mohammed V à son en égard ».

Sujets associés : Rabat - Maâti Monjib - Plainte - Université internationale de Rabat

Aller plus loin

Mâati Monjib entame une grève de la faim

Après le démenti formel de la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), le détenu Mâati Monjib veut entamer une grève de la faim....

Empêché de voyager à l’étranger, Maâti Monjib en grève de la faim

Le journaliste et historien franco-marocain Maâti Monjib entame une nouvelle grève de la faim. Par cet acte, le militant des droits humains entend protester contre son...

Attendu à l’Université de Tours, Maâti Monjib est en prison au Maroc

Maâti Monjib, professeur d’Histoire et militant des droits humains devrait être à l’Université de Tours cette année comme enseignant invité. Mais, depuis le 29 décembre dernier,...

Un an de prison ferme pour l’historien Maâti Monjib

Le tribunal de première instance de Rabat a condamné, jeudi, l’historien et défenseur des droits de l’homme, Maâti Monjib, à 12 mois de prison ferme et 10 000 dirhams d’amende,...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...