Mâati Monjib entame une grève de la faim

10 mars 2021 - 06h20 - Maroc - Ecrit par : I.L

Après le démenti formel de la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), le détenu Mâati Monjib veut entamer une grève de la faim. Craignant les répercussions sur sa santé, l’administration de l’établissement pénitentiaire a tenté de l’en dissuader, indique un communiqué de la prison locale El Arjat 2, à Salé.

Dans une mise au point, l’administration de l’établissement pénitentiaire de Salé a annoncé qu’elle a été avisée oralement, lundi après-midi par le détenu sur sa décision d’entamer une grève de la faim en raison de l’affaire objet de sa détention. Selon la prison locale El Arjat 2, à Salé, cette nouvelle décision du détenu est contraire à ce qui a été colporté par certaines parties qui prétendent que le détenu en question avait entamé cette grève depuis le 4 mars 2021  ».

L’administration de l’établissement pénitentiaire a également précisé qu’elle a tenté de le dissuader en lui exposant les conséquences sur sa santé. Décidé à commencer cette grève de la faim, le détenu a été placé sous le suivi du staff médical de l’établissement pénitentiaire et les autorités judiciaires compétentes ont été avisées  », conclut le même document.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Salé - Maâti Monjib - Prison de Salé - Grève de la faim

Aller plus loin

Le procès de l’historien Maâti Monjib à nouveau reporté

L’historien marocain et défenseur des droits humains Maâti Monjib, poursuivi pour « fraude » et « atteinte à la sécurité de l’État », a annoncé jeudi, que son procès en appel a...

Attendu à l’Université de Tours, Maâti Monjib est en prison au Maroc

Maâti Monjib, professeur d’Histoire et militant des droits humains devrait être à l’Université de Tours cette année comme enseignant invité. Mais, depuis le 29 décembre dernier,...

Maâti Monjib qualifie d’« illégale » sa suspension de l’université

L’historien marocain et défenseur des droits humains Maâti Monjib fait à nouveau l’objet d’une décision qu’il juge « illégale ». Pour lui et son comité de soutien, il s’agit...

La grève de la faim de Maati Monjib démentie

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a réagi suite aux allégations relayées, vendredi 5 mars 2021 sur les réseaux sociaux,...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...