Recherche

France : Marine le pen renvoyée en correctionnelle pour diffusion d’images violentes

© Copyright : DR

13 juin 2019 - 10h40 - Monde

Une juge d’instruction de Nanterre, en région parisienne, a rendu une ordonnance renvoyant Marine le Pen et le député Gilbert Collard en correctionnelle pour avoir diffusé des images d’exactions Daech.

En décembre 2015, la présidente du Rassemblement National avait publié sur son compte Twitter trois photos d’exactions commises par des djihadistes de l’organisation islamique, avec un tweet "Daech, c’est ça !".

Les photos montraient un soldat syrien écrasé vivant sous les chenilles d’un char, un pilote jordanien brûlé vif dans une cage, et une photo de James Foley, un journaliste américain, décapité.

Le parquet avait requis le procès, conformément à une loi dans le code pénal français punissant la diffusion de messages violents susceptibles d’être vus par un mineur. Marine le Pen encourt une peine de trois ans de prison et une amende de 75.000 euros.

Marine le Pen s’est vu retirer l’immunité parlementaire, en tant qu’eurodéputée puis comme députée, avant de recevoir une instruction d’examen psychiatrique de coutume dans pareilles procédures pénales.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact