Maroc : l’alcool rapporte gros à l’Etat

4 août 2023 - 19h00 - Economie - Ecrit par : S.A

En six mois, les recettes fiscales sur l’alcool ont connu une augmentation significative jusqu’à dépasser les 800 millions de dirhams. C’est ce qu’indique le rapport trimestriel sur l’exécution de la Loi de Finances 2023.

Le ministère de l’Économie et des Finances a rendu public son rapport trimestriel sur l’exécution de la Loi de Finances 2023. Il en ressort que les taxes sur les boissons alcoolisées ont rapporté à la Trésorerie de l’État une recette de 867,4 MDH à fin juin 2023, rapporte Hespress. Dans le détail, les taxes sur les vins ont généré 400 MDH tandis que les taxes sur les bières ont rapporté 467,4 MDH, soit des taux de réalisation respectifs de 47 % et 42 % des prévisions de la loi de finances. La loi de finances prévoit atteindre 859,2 millions de dirhams pour les taxes sur les vins et 1,11 milliard de dirhams pour les taxes sur les bières.

À lire : Maroc : forte hausse des recettes fiscales sur l’alcool

Les taxes sur les tabacs manufacturés ont, elles aussi, rapporté gros à l’État. Elles se sont élevées à 5 679,4 MDH à fin juin, soit un taux de réalisation de 45 % des prévisions de la loi de finances. S’agissant des taxes sur les produits énergétiques, elles ont rapporté 7 743,1 millions de dirhams, réalisant un taux de 46 %. Les taxes sur la valeur ajoutée (TVA) à l’importation ont, elles, atteint 25,849 milliards de dirhams, soit un taux de réalisation de 48 %. Concernant les emprunts intérieurs à moyen et long termes, ils ont généré une recette de 57,971 MMDH, soit un taux de réalisation 84 % par rapport aux prévisions de la loi de finances.

À lire :Maroc : l’alcool rapporte gros aux recettes de l’Etat

Le département de Nadia Fettah Alaoui précisera par ailleurs que l’exécution de la loi de finances à fin juin 2023 laisse toutefois apparaître un solde budgétaire négatif de 27,9 MMDH, résultant de ressources ordinaires, hors recettes d’emprunts, de 235,2 MMDH et de charges, hors amortissements de la dette, de 263,1 MMDH.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Alcool - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Maroc : le débat fait rage autour de la vente d’alcool

Depuis l’annonce par le gouvernement d’Aziz Akhannouch de l’augmentation de la Taxe intérieure de consommation (TIC) sur les boissons alcoolisées dans le cadre de la...

Le Maroc parmi les pays où l’on boit le moins d’alcool au monde

Le Maroc figure dans le top 17 pays où, le pourcentage de non-buveurs d’alcool est le plus élevé au monde, selon une compilation de chiffres qui vient d’être publiée. Tous ces...

Maroc : vers la dépénalisation de la vente et de la consommation d’alcool ?

Le ministre de la Justice marocain, Abdellatif Ouahbi, affiche sa volonté d’abroger la loi de 1967 interdisant à tout établissement de vendre ou d’offrir une boisson alcoolisée...

Maroc : l’alcool rapporte gros aux recettes de l’Etat

En 2021, les recettes provenant des redevances imposées sur la consommation de boissons alcoolisées ont connu une augmentation significative jusqu’à dépasser les prévisions du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Une vague d’embauches publiques attendue en 2024

L’État marocain prévoit en 2024 la création de 30 034 postes dans les ministères et institutions publiques, révèle le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Maroc : l’alcool rapporte gros aux recettes de l’Etat

Selon le projet de Loi de finances 2023, le trésor public prévoit d’enregistrer des revenus venant des diverses taxes en vigueur sur la cigarette et l’alcool, de l’ordre de 14,4 milliards de dirhams.

Fisc : Le Maroc ajuste l’IS et l’IR dans la Loi de finances 2024

Au Maroc, des ajustements ont été apportés à l’Impôt sur les sociétés (IS) et l’Impôt sur le revenu (IR) dans le cadre de la Loi de finances 2024.

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Le Maroc aura besoin d’aide après le séisme (Fitch)

L’agence de notation Fitch a évoqué jeudi la nécessité d’un soutien financier extérieur pour aider le Maroc à faire face aux conséquences du violent et meurtrier séisme qui a frappé la province d’Al Haouz le 8 septembre.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...