Maroc : vers la dépénalisation de la vente et de la consommation d’alcool ?

8 novembre 2022 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le ministre de la Justice marocain, Abdellatif Ouahbi, affiche sa volonté d’abroger la loi de 1967 interdisant à tout établissement de vendre ou d’offrir une boisson alcoolisée aux musulmans. Une loi contraignante dont l’inobservance expose les contrevenants jusqu’à six mois de prison et 140 euros d’amende.

Abdellatif Ouahbi fait de la dépénalisation de la vente et de la consommation d’alcool – réservée aux touristes – son cheval de bataille. Il entend « revoir certaines dispositions liberticides et proposer une réforme intégrale [du Code pénal], comprenant la dépénalisation de la consommation d’alcool par les Marocains », fait savoir Courrier international.

À lire : Maroc : l’alcool rapporte gros aux recettes de l’Etat

La dépénalisation de l’alcool et des relations sexuelles hors mariage est l’un des chantiers du Parti authenticité et modernité (PAM) de l’actuel chef du gouvernement, lequel a été abondamment abordé lors de la campagne électorale de 2016 et celle de 2021. Mais ce chantier est toujours vu d’un mauvais œil par le Parti de la justice et du développement (PJD). Une campagne offensive avait été mené contre l’alcool pendant ses dix ans de gestion du pouvoir.

À lire : Maroc : la vente des boissons alcoolisées interdite durant le ramadan

Arrivé au pouvoir l’année dernière, le PAM tient à engager une réforme dans ce sens. « Il n’y a rien d’extraordinaire à vouloir dépénaliser la consommation d’alcool. L’alcool est en vente partout : dans les supermarchés, les débits de boissons, les hôtels… », souligne sous couvert d’anonymat un des responsables de ce parti de centre gauche.

À lire : Un premier festival de la bière ... au Maroc

Le nombre de litres de boissons alcooliques consommé chaque année au Maroc, un pays de 37 millions d’habitants, atteint 100 millions. La vente de l’alcool, elle, rapporte 170 millions d’euros à l’État. « Dans les faits, tout le monde sait que les Marocains boivent. Il faut mettre fin à cette hypocrisie le plus tôt possible. »

Sujets associés : Alcool - Amende - Abdellatif Ouahbi - Ministère de la Justice et des Libertés

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : l’alcool rapporte gros aux recettes de l’Etat

Selon le projet de Loi de finances 2023, le trésor public prévoit d’enregistrer des revenus venant des diverses taxes en vigueur sur la cigarette et l’alcool, de l’ordre de 14,4...

Maroc : vers la dépénalisation de la consommation d’alcool ?

On en sait un peu plus sur la réforme du Code de procédure pénale en attente d’être adopté au Maroc. Selon les explications fournies par le ministre de la Justice, Abdellatif...

Maroc : la vente des boissons alcoolisées interdite durant le ramadan

À Rabat, les musulmans ne pourront pas consommer des boissons alcoolisées tout au long du mois de ramadan. Une directive du ministère de l’Intérieur interdit la vente des boissons...

Maroc : voici les principaux changements du nouveau code pénal

La première mouture du projet de Code de procédure pénale, en rédaction depuis des mois au ministère de la Justice, sera disponible en janvier prochain. D’importants changements et...

Nous vous recommandons

Alcool

Une boisson frelatée tue quatre jeunes à Tétouan

Suite à la consommation d’une boisson composée de diluant pour peinture, quatre jeunes sont décédés. C’est le nouveau drame qui vient de frapper la ville de Tétouan.

Maroc : les prix de la bière flambent

Pour faire face à la crise sanitaire liée au Covid-19, la société des Boissons du Maroc vient d’annoncer l’augmentation du prix de sa bière, boisson très consommée dans le pays.

Le Maroc augmente le prix de l’alcool

Pour mobiliser davantage de ressources financières et lutter également contre l’alcoolisme et le tabagisme, le gouvernement veut passer à la vitesse supérieure. Dans cette optique, il se prépare à augmenter la taxe intérieure de consommation (TIC)...

Fnideq, une ville de « sans-abris »

Le nombre des adolescents marocains candidats à l’immigration clandestine, ne cesse de croître dans les rues de Fnideq, transformée en un vaste territoire de sans-abris.

Maroc : bientôt le bracelet électronique comme alternative à la prison ?

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice propose le bracelet électronique comme alternative à la prison, notamment pour l’émission de chèques sans provision, la consommation de l’alcool, etc.

Amende

Maroc : le nouveau barème des chèques en bois sur la table du Parlement

Le décret-loi relatif à l’instauration des dispositions exceptionnelles concernant les amendes financières à payer pour le rétablissement de la possibilité d’émission des chèques est opérationnel. Il avait été adopté le 24 septembre dernier en Conseil de...

Maroc : des professeurs risquent 20 000 dirhams d’amende pour chaque heure de retard

Un professeur a été sommé, vendredi dernier, par le tribunal administratif d’Agadir de remettre à l’École nationale des sciences appliquées les notes d’examens et de fin de stage de ses étudiants, sous menace d’une amende de 20 000 dirhams pour chaque heure...

La Belgique retire la nationalité à une Marocaine

Rahma B., une femme de 32 ans de retour de Syrie, a écopé, vendredi 26 juin 2020, de cinq ans de prison et d’une amende de 8000 euros pour sa participation aux activités d’un groupe terroriste. Le tribunal correctionnel d’Anvers a également prononcé la...

Un an de prison ferme pour le «  photographe  » du roi Mohammed VI

Soufiane El Bahri, l’administrateur d’une page Facebook qui reprend les photos privées du roi Mohammed VI a été condamné à un an de prison ferme. Tel est le verdict rendu par le tribunal de première instance de Salé, jeudi 17...

Maroc : vers la dépénalisation de la vente et de la consommation d’alcool ?

Le ministre de la Justice marocain, Abdellatif Ouahbi, affiche sa volonté d’abroger la loi de 1967 interdisant à tout établissement de vendre ou d’offrir une boisson alcoolisée aux musulmans. Une loi contraignante dont l’inobservance expose les...

Abdellatif Ouahbi

Maroc : voici les principaux changements du nouveau code pénal

La première mouture du projet de Code de procédure pénale, en rédaction depuis des mois au ministère de la Justice, sera disponible en janvier prochain. D’importants changements et nouveautés ont été...

L’Algérie salue l’accueil réservé à sa délégation au Maroc

La délégation algérienne présente au Maroc dans le cadre de la 70ᵉ réunion du Bureau exécutif du Conseil des ministres arabes de la justice, a salué le bon accueil qui lui a été réservé à son arrivée.

Abdellatif Ouahbi décline une offre d’Aziz Akhannouch

Alors que le nouveau chef du gouvernement Aziz Akhannouch, a proposé à Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM, de faire partie de sa toute première équipe, celui-ci a décliné...

Lueur d’espoir pour les Marocains détenus en Syrie et en Irak

Une rencontre réunira très prochainement la mission parlementaire dédiée aux Marocains bloqués et détenus en Syrie et en Irak. Cette première rencontre représente un signe d’espoir pour les proches de ces...

Le PAM charge le PJD

Le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi estime que le bilan du gouvernement dirigé par le Parti de la justice et du développement (PJD) est «  désastreux  ». Son parti propose un nouveau management au peuple...

Ministère de la Justice et des Libertés

Maroc : le gouvernement enterre un projet de loi controversé

Le gouvernement a finalement décidé de reporter sine die, le projet de loi 22.20 sur les réseaux sociaux au Maroc.

Le Maroc impose le pass vaccinal dans les tribunaux

Le gouvernement a décidé de conditionner l’accès aux tribunaux à la présentation d’une preuve de vaccination et ce à partir du 20 décembre prochain.

Le militant Noureddine Aouaj écope de deux ans de prison ferme

Condamné pour « outrage aux institutions constitutionnelles, d’insultes à un corps constitué et incitation à commettre un crime », le militant Noureddine Aouaj a été condamné jeudi, à deux ans de prison ferme par le tribunal de première instance de...

Omar Radi restera en prison

La chambre criminelle de la cour d’appel de Casablanca a rejeté une nouvelle fois, la demande de liberté provisoire du journaliste Omar Radi, accusé d’espionnage et de viol et en détention préventive depuis huit mois. Toutefois, le journaliste est autorisé...

Un policier arrêté pour fraude et escroquerie à Rabat

Le service de police judiciaire de Rabat a diligenté, jeudi soir, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les actes criminels attribués à un inspecteur de police, objet d’une plainte pour fraude et escroquerie au...