Le Maroc parmi les pays où l’on boit le moins d’alcool au monde

27 août 2023 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc figure dans le top 17 pays où, le pourcentage de non-buveurs d’alcool est le plus élevé au monde, selon une compilation de chiffres qui vient d’être publiée. Tous ces pays ont une population majoritairement musulmane.

Avec un taux de 94,6 %, le Maroc se positionne à la 11ᵉ place dans le classement des pays où le pourcentage de non-buveurs est le plus élevé, élaboré par Insider Monkey. Toutes sortes de boissons alcoolisées sont commercialisées dans le royaume où, la consommation d’alcool n’est pas illégale. Toutefois, le législateur se soucie de savoir où et comment les gens consomment l’alcool. Le Maroc produit même ses propres bières, vins et liqueurs. Et, la consommation d’alcool rapporte gros à l’État. Les taxes d’importation sur l’alcool et le vin ont engrangé 86 millions de dollars, tandis que les taxes d’importation sur la bière ont renfloué les caisses de l’État de 106 millions de dollars, selon le rapport d’exécution de la loi de finances 2021.

À lire : Maroc : l’alcool rapporte gros à l’Etat

La Libye (99,5 %) arrive en tête de ce classement. Elle est suivie par l’Afghanistan (99,1 %), Yémen (99 %), la Mauritanie (98 %) et le Koweït (97,9 %). Viennent ensuite la Syrie (97,7 %), les Îles Salomon (97,1 %), le Pakistan (96,5 %), l’Iran (96 %) et le Soudan (95,2 %). L’Égypte (94,3 %) occupe la 12ᵉ dans ce classement, tandis que la Jordanie (93,9 %) prend la 13ᵉ place. Elles sont suivies par l’Irak (93,8 %) et l’Algérie (93.5 %). L’Arabie saoudite (93,4 %) et les Comores (93,3 %) ferment la marche du podium.

À lire :Le ramadan, période de sevrage pour les Marocains accros à la drogue et l’alcool

Pour réaliser son classement, Insider Monkey a consulté l’Observatoire mondial de la santé de l’Organisation mondiale de la santé, pour recueillir les données nécessaires. D’après le site, l’abstinence au cours de la vie est définie comme la proportion d’adultes (15 ans et plus) d’une population donnée qui n’ont pas consommé d’alcool. À l’échelle mondiale, 35 % des hommes ne boivent pas d’alcool, contre 55 % des femmes. Tous ces pays où le pourcentage de non-buveurs est le plus élevé ont une population majoritairement musulmane. Dans la religion musulmane, la consommation d’alcool est l’une des interdictions les plus importantes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Classement - Alcool - Islam

Aller plus loin

Maroc : vers la dépénalisation de la vente et de la consommation d’alcool ?

Le ministre de la Justice marocain, Abdellatif Ouahbi, affiche sa volonté d’abroger la loi de 1967 interdisant à tout établissement de vendre ou d’offrir une boisson alcoolisée...

Maroc : Une taxe salée sur l’alcool pour ... protéger la jeunesse

Au Maroc, l’addiction des jeunes à l’alcool préoccupe le gouvernement. Ce dernier compte augmenter très fortement la taxe sur les boissons alcoolisées.

Retour des touristes au Maroc : les recettes fiscales sur l’alcool explosent

Avec le retour des touristes au Maroc, les redevances fiscales sur la consommation des boissons alcoolisées ont explosé en 2022, selon les données publiées par le ministère de...

Fès : les hôtels interdits de servir l’alcool

Les autorités de Fès interdisent aux hôtels appartenant au député Aziz Lebbar et à d’autres établissements présents sur leur territoire de servir de l’alcool. Une décision qui...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce dimanche

Les Marocains sont fixés ce dimanche 10 mars sur le début et la fin du ramadan. Quand commence le mois sacré au Maroc ?

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...