Maroc : vers une forte augmentation du prix du carburant

12 octobre 2018 - 15h00 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Une forte augmentation du prix du carburant, que ce soit le gasoil ou l’essence, est attendue dans les tout prochains jours pour les automobilistes marocains.

Le journal l’Economiste parle d’une hausse de 50 centimes pour le diesel et 20 centimes pour l’essence et celle-ci pourrait intervenir dès le 15 octobre prochain. Cette hausse est inévitable, écrit le journal, donnant l’exemple de la France où le prix a atteint 1,70 euro par litre.

La publication s’inquiète du prix du baril actuel d’environ 80 dollars et pourrait même atteindre les 100 dollars à cause des sanctions américaines contre l’Iran et la baisse de la production au Venezuela.

Le plafonnement des prix promis par le gouvernement pourrait ne jamais voir le jour à cause de ces hausses des prix à la pompe qu’il n’arrive plus à contrôler, estime le journal mais il pourrait opter pour un plafonnement durant une période de 6 mois avant de dévoiler la nouvelle structure des prix, sans toutefois pas revenir vers le système de subventions.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Caisse de compensation - Carburant

Aller plus loin

Maroc : polémique autour de la hausse des prix à la pompe

Face aux rumeurs faisant état d’une probable augmentation des prix à la pompe, le président de la Fédération nationale des propriétaires, commerçants et gérants libres des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc réussit à faire baisser son déficit budgétaire

À fin octobre dernier, le déficit budgétaire du Maroc s’est allégé, s’établissant à 25,1 milliards DH contre 47 milliards de DH un an auparavant, selon la situation des charges et dépenses du Trésor.

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Subventions maintenues au Maroc : un répit pour le pouvoir d’achat des ménages

Le gouvernement marocain a décidé de maintenir les subventions du gaz butane, du sucre et de la farine au titre de l’exercice 2024 dont le budget est estimé à 16,36 milliards de dirhams dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Le paradoxe de la Caisse de compensation au Maroc : une aide pour les riches

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des finances, en charge du Budget, Fouzi Lekjaa, a révélé lors d’un débat général sur le Projet de loi de finances 2024 à la Chambre des représentants que la caisse de compensation profitait...

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.