Le Maroc s’étonne de son exclusion de la conférence de Berlin

19 janvier 2020 - 10h15 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc n’a pas été invité à la conférence sur la crise libyenne qui se tient, ce dimanche 19 janvier 2020, à Berlin, en Allemagne. Le royaume s’étonne de son exclusion.

"Le Royaume du Maroc a toujours été à l’avant-garde des efforts internationaux pour la résolution de la crise libyenne", fait savoir le ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, dans un communiqué. Rabat rappelle qu’elle "a joué un rôle décisif dans la conclusion des accords de Skhirat, qui sont, à ce jour, le seul cadre politique - appuyé par le Conseil de Sécurité et accepté par tous les protagonistes libyens – en vue de la résolution de la crise dans ce pays maghrébin frère".

"Le Royaume du Maroc ne comprend ni les critères ni les motivations qui ont présidé au choix des pays participant à cette réunion", précise la même source. Pour lui, "le pays hôte de cette conférence, qui est loin de la région et des complexités de la crise libyenne, ne saurait la transformer en instrument de promotion de ses intérêts nationaux".

"Le Royaume du Maroc, quant à lui, poursuivra son engagement aux côtés des frères libyens et des pays sincèrement intéressés et concernés, afin de contribuer à une solution à la crise libyenne", conclut le communiqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Allemagne - Berlin - Libye

Aller plus loin

Crise libyenne : le Maroc s’oppose à toute intervention militaire

En marge de l’inauguration du consulat de Gambie à Dakhla, mardi 7 janvier, le Maroc, à travers son ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des...

Une "contre-révolution" vise le Maroc

L’ancien président tunisien, Moncef Marzouki, a déclaré, lors du Forum maghrébin d’El Jadida, que le Maroc est visé par une "contre-révolution" menée par l’Arabie saoudite, les...

Crise libyenne : des pourparlers entre Nasser Bourita et un représentant spécial de Guterres

La crise libyenne était au cœur des échanges entre Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, et...

Un ministre libyen sollicite l’aide du roi Mohammed VI

Abdelhadi Al Houij, ministre libyen des Affaires étrangères, a demandé au roi Mohammed VI d’aider son pays dans la crise qui le secoue depuis la mort de Mouammar Kadhafi en 2011.

Ces articles devraient vous intéresser :