Recherche

Maroc : un rapport du FMI prévient sur de possibles grognes sociales

© Copyright : DR

17 avril 2020 - 11h30 - Société - Par: G.A

En plus de combattre un virus redoutable, les États doivent s’attendre à affronter une grogne sociale, conséquence directe qui pourrait résulter des mesures engagées pour faire face à la pandémie du coronavirus. Le Fonds monétaire international (FMI) a donné l’alerte dans un rapport publié mercredi.

Dans ce rapport, l’organisation financière internationale s’est penchée sur les conséquences des décisions politiques concernant la réduction de l’impact économique de l’épidémie. Le texte mentionne la possibilité qu’émergent de "nouvelles vagues d’agitation" sociale dans le monde, "si les mesures sociales sont jugées insuffisantes pour atténuer la crise du covid-19 et ses effets économiques, ou si elles sont jugées injustes, c’est-à-dire plus en faveur des riches ou des multinationales".

De même, le rapport de surveillance des finances publiques (Fiscal monitor) souligne que des protestations postérieures à la crise liée au coronavirus, pourraient également avoir lieu. Les auteurs du rapport citent à titre d’exemple, les crises en Équateur, en Haïti ou en République islamique d’Iran.

Pour le FMI, même si les protestations de chaque pays sont uniques, il est évident que les inégalités sociales restent le terreau qui les fertilise. Le FMI ajoute que "si les populations manifestent, c’est souvent en raison d’anciens sentiments d’injustice nourris par ce contexte de crise mondiale, et que certaines mesures peuvent agir comme une goutte faisant déborder le vase".

Le rapport, tout en prévenant, donne des pistes de solutions. Il invite par exemple les États à communiquer auprès de la population pour éviter de raviver du ressentiment, tout en préconisant "une approche progressive permettant aux citoyens de s’adapter".

Mots clés: Manifestation , FMI , Alerte

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact