Recherche

France : un Marocain jugé pour avoir tué sa femme et jeté son corps dans un canal

© Copyright : DR

18 février 2019 - 15h27 - Marocains du monde

Le procès de Brahim J, accusé d’avoir tué sa femme en 2015, en région parisienne, avant de jeter son corps dans un canal, s’ouvre ce lundi devant la cour d’assises du Val-d’Oise. L’homme d’origine marocaine risque la réclusion à perpétuité.

Agé de 37 ans aujourd’hui, l’homme décrit comme jaloux et possessif par les enquêteurs cités par le journal le Parisien, avait reconnu avoir tué sa femme, Hafida, après une dispute qui a mal tourné. « Elle m’a énervé. Je l’ai donc tapée, et je l’ai tuée. Je l’ai étranglée. Voilà », avait-il expliqué, avant de revenir sur ses propos et d’affirmer que c’est un accident, « que sa femme a tenté de l’étrangler, qu’il s’est défendu en l’étranglant à son tour et qu’il ne voulait pas la tuer ».

Brahim est allé beaucoup plus loin dans sa confession en avouant avoir emballé le corps, l’avoir gardé quelques jours dans le coffre avant de le jeter dans le canal. Ce corps, justement, sera retrouvé par un passant quelques semaines plus tard. Il l’avait rapproché de la berge avant de découvrir « des sacs-poubelles noirs entourés de ruban adhésif, laissait deviner la forme d’un pied humain ». Les analyses ADN confirmeront un peu plus tard l’identité de la femme Marocaine.

Selon la même source, tous les témoignages parlent d’un homme violent, autoritaire et très jaloux. Sa femme avait porté plainte contre lui au Maroc et avait même entamé une procédure de divorce, avant d’y renoncer, le mari étant « devenu fou ».

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact