Marrakech : un salon de massage épinglé pour prostitution

26 janvier 2021 - 18h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les services de la police ont opéré une descente dans un salon de massage au quartier Gueliz à Marrakech pour procéder à l’arrestation de cinq personnes dont la propriétaire des lieux. Le massage ne servait que de façade à des activités illégales dont la prostitution, la débauche et le détournement de mineure.

Plusieurs villes du Maroc ont été éclaboussées par le passé par ce genre de scandale, où les propriétaires de salon contournent la loi en s’adonnant à des activités illégales, leur permettant de renflouer assez vite leur caisse. Ce nouveau scandale qui a éclaté à Marrakech a été révélé par de nombreuses plaintes déposées par les habitants du quartier Gueliz, dénonçant la légèreté avec laquelle les salons de massage situés dans les ruelles avoisinantes s’adonnent à d’autres activités contraires à celles auxquelles ils sont assignés. Selon le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, plusieurs de ces plaintes accusaient le même établissement qui fait la promotion de la débauche et de la prostitution.

Les services de police ont donc mis en place un dispositif de surveillance de l’activité de ce salon, pour s’assurer de la véracité des plaintes et, surtout, tenter de prendre les suspects éventuels en flagrant délit. Après avoir constaté que les habitants étaient dans le vrai, les policiers ont choisi le bon moment pour faire leur descente, qui s’est soldée par l’arrestation de quatre jeunes femmes, dont une mineure, et un homme, pris en flagrant délit. De plus, les éléments de la police ont saisi dans l’établissement une quantité importante de préservatifs mis à la disposition des clients pour des faveurs sexuelles.

La propriétaire interpellée est poursuivie en état d’arrestation, alors que les cinq autres prévenus le sont en liberté provisoire. L’une des jeunes femmes arrêtées a révélé que tous ceux qui travaillaient au sein de l’établissement ont été embauchés pour assouvir les désirs sexuels des clients contre de l’argent. Elle confie avoir été recrutée depuis des années, alors qu’elle était mineure. Selon elle, la propriétaire a profité de sa situation financière pour l’attirer dans ce business nocif, précise la même source.

Sujets associés : Marrakech - Prostitution Maroc - Arrestation

Aller plus loin

Marrakech : un Spa comme écran pour un réseau de prostitution de luxe

Les éléments de la police judiciaire de Marrakech se sont rendus dans un Spa du quartier Guéliz où ils ont démantelé un réseau de prostitution de luxe.

Un spa transformé en lieu de prostitution à Marrakech

La brigade de police judiciaire de Marrakech a procédé à l’arrestation de cinq individus dans un spa transformé en un lieu de débauche.

Agadir : un centre de massage qui n’en était pas un

Huit individus, dont 5 jeunes femmes ont été poursuivis pour prostitution, proxénétisme et violation de l’état d’urgence sanitaire. Les prévenus avaient transformé un centre de...

Fès : prison ferme pour avoir transformé des appartements en maisons closes

La chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Fès a condamné un homme et une femme à trois ans de prison assortis d’une amende de 50 000 DH chacun. Le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.