Un commissaire de police blanchi des accusations d’un MRE

29 novembre 2019 - 17h10 - Maroc - Ecrit par : K.B

La Cour d’appel de Marrakech vient de confirmer le jugement de première instance en acquittant un commissaire de police, chef de l’arrondissement de Kelaâ Sraghna, accusé de corruption par un MRE résidant en Italie.

Le commissaire a été traduit devant le parquet général, pour son implication présumée dans une affaire de corruption. Il est accusé par un ressortissant marocain en Italie de lui avoir demandé un pot-de-vin de 5.000 dirhams.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale, une enquête avait été ouverte par le service régional de la police judiciaire pour s’enquérir du bien-fondé de l’accusation, surtout que le commissaire avait, selon le MRE, proposé sa médiation dans une affaire litigieuse.

Le communiqué ajoute que le mis en cause s’était engagé à obtenir la mainlevée de la saisie d’un dossier du MRE, en échange de 5.000 dirhams. Il avait été surpris en flagrant délit de corruption.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Corruption - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN)

Aller plus loin

Casablanca : des policiers arrêtés pour corruption après une plainte

Deux policiers (un brigadier-chef et un brigadier) accusés de corruption ont été arrêtés samedi par le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca.

Maroc : un officier de police arrêté pour extorsion et corruption à Martil

Une enquête a été ouverte par le service préfectoral de la police judiciaire de Tétouan à l’encontre d’un officier de police pour son implication présumée dans une affaire...

Maroc : plusieurs commissaires de police arrêtés pour corruption

Huit individus, dont cinq commissaires et cadres exerçant aux services centraux de la Sûreté Nationale et un délégué d’une société étrangère, ont été déférés jeudi, pour leur...

Rabat : des policiers accusés de corruption arrêtés

Accusés de corruption et de chantage, deux policiers relevant de la Brigade des Motards de la Préfecture de Police de Rabat ont été arrêtés.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.