La France traque des fraudeurs d’allocations familiales grâce aux ... billets d’avion

13 mars 2023 - 07h20 - France - Ecrit par : S.A

La France dispose d’une nouvelle arme pour lutter efficacement contre la fraude aux allocations sociales, estimées à 351 millions d’euros en 2022, en hausse de 47 millions d’euros par rapport à 2018.

Le gouvernement français compte avoir recours aux fichiers PNR (Passenger Name Record) des compagnies aériennes pour détecter les tricheurs vivant à l’étranger. Il est question de traquer les allocataires qui résident à l’étranger la plupart du temps, en vérifiant leurs dates de présence sur le territoire national. « Aujourd’hui, les Caisses de Sécurité sociale peuvent déjà vérifier un certain nombre de choses : des factures d’électricité, des opérations bancaires. Je souhaiterais qu’on élargisse » a expliqué à BFMTV le ministre des comptes publics Gabriel Attal.

À lire : Algorithme discriminatoire : une Marocaine accusée à tort de fraude aux Pays-Bas

Son souhait, dira-t-il, c’est que « les Caisses de Sécurité sociale qui ont un doute sur le fait qu’une personne a bien résidé sur le sol français puissent accéder aux fichiers des passagers des compagnies aériennes pour regarder quand une personne a pris l’avion en direction de la France. » Le responsable assure qu’il n’est pas question « de fliquer » les bénéficiaires. « Quand vous recevez des fonds de la solidarité nationale, il faut que vous soyez en droit de les recevoir », justifie-t-il. À compter du 1ᵉʳ juillet 2023, le versement des allocations sur des comptes bancaires non-européens ne sera plus autorisé.

À lire :Une famille perçoit 60 000 € d’aides de la CAF alors qu’elle vit au Maroc

Le gouvernement compte par ailleurs augmenter de six à neuf mois la durée annuelle de résidence en France pour percevoir le minimum vieillesse et à harmoniser cette durée pour l’ensemble des allocations sociales. « Aujourd’hui, pour toucher le minimum vieillesse ou les allocations familiales, il faut passer six mois en France, pour toucher les APL (aides personnalisées au logement, NDLR) il faut passer huit mois en France, pour toucher le RSA (revenu de solidarité active), il faut passer neuf mois en France. Je suis favorable à tout harmoniser à neuf mois », a indiqué Gabriel Attal.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France

Aller plus loin

MRE : la Belgique durcit sa lutte contre la fraude au domicile

Après avoir constaté 6 061 infractions en 2022 dans le cadre des enquêtes relatives à la fraude domiciliaire de certains demandeurs d’emploi, la Belgique a décidé de durcir sa...

Algorithme discriminatoire : une Marocaine accusée à tort de fraude aux Pays-Bas

Une Marocaine de 44 ans figure parmi les victimes d’un algorithme défectueux et discriminatoire qui a conduit l’administration fiscale néerlandaise à accuser à tort des milliers...

Retraités au Maroc : attention, la France renforce les contrôles !

Le gouvernement français a mis en place de nouveaux dispositifs dont certains concernent le contrôle des retraités percevant une pension française à l’extérieur, notamment au...

Une famille perçoit 60 000 € d’aides de la CAF alors qu’elle vit au Maroc

Une famille de Sallaumines (Pas-de-Calais) installée au Maroc est accusée d’avoir détourné plus de 60 000 euros d’aides sociales au cours de période allant de janvier 2017 à...

Ces articles devraient vous intéresser :