Algorithme discriminatoire : une Marocaine accusée à tort de fraude aux Pays-Bas

7 mars 2023 - 20h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Une Marocaine de 44 ans figure parmi les victimes d’un algorithme défectueux et discriminatoire qui a conduit l’administration fiscale néerlandaise à accuser à tort des milliers de personnes de fraude aux allocations familiales.

Les parents d’Imane* ont quitté le Maroc pour les Pays-Bas lorsqu’elle était enfant. À l’âge adulte, elle commence à avoir des problèmes de santé et reçoit des allocations familiales. En octobre 2021, cette mère de trois enfants âgée de 44 ans souffrait de graves séquelles à la suite d’une chirurgie abdominale qu’elle avait subie quelques semaines plus tôt. Il lui est difficile de trouver et de conserver un emploi. En 2019, ses problèmes de santé l’ont contrainte à quitter un emploi de femme de ménage. Dès lors, la quarantenaire est dans le viseur des enquêteurs sur les fraudes sociales de Rotterdam. Après une audition, elle perd ses allocations pendant un mois. « Je ne pouvais payer que le loyer », dit-elle au site Wired. Elle a dû quémander de la nourriture et de demander à son fils de 16 ans, encore scolarisé d’accepter un travail pour l’aider à payer d’autres factures.

À lire :Une famille perçoit 60 000 € d’aides de la CAF alors qu’elle vit au Maroc

Deux ans plus tard, elle était de nouveau suspectée de fraude sociale aux allocations familiales. Attendue au département des services sociaux de Rotterdam pour une réunion, Imane prépare méticuleusement son dossier : son contrat de location, des copies de ses passeports néerlandais et marocain et des mois de relevés bancaires. Elle arrive dans le bureau exigu. Les enquêteurs feuillettent la pile de documents. « L’un d’eux, un homme, a parlé fort », dit-elle. Les enquêteurs lui ont dit qu’elle avait apporté les mauvais relevés bancaires et ont fait pression sur elle pour qu’elle se connecte à son compte devant eux. Elle ne cède pas. Ses allocations familiales sont une fois de plus suspendues. Une suspension qui a été levée après qu’elle a envoyé les bons relevés deux jours plus tard.

À lire : Allocations familiales : accord entre le Maroc et les Pays-Bas

Cette mère divorcée était soulagée, mais aussi effrayée. « L’ambiance lors des réunions avec la municipalité est terrible, dit-elle. L’épreuve, ajoute-t-elle, a fait des ravages. « J’ai mis deux ans à m’en remettre. J’ai été détruite mentalement. »

*Prénom d’emprunt

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pays-Bas - Fraude - MRE

Aller plus loin

Allocations familiales : accord entre le Maroc et les Pays-Bas

D’après le ministre néerlandais des Affaires sociales Lodewijk Asscher, le Maroc et les Pays-Bas seraient sur le point de trouver un accord à propos de la convention de sécurité...

Une famille perçoit 60 000 € d’aides de la CAF alors qu’elle vit au Maroc

Une famille de Sallaumines (Pas-de-Calais) installée au Maroc est accusée d’avoir détourné plus de 60 000 euros d’aides sociales au cours de période allant de janvier 2017 à...

Il touche plus de 15 000 € de RSA alors qu’il vit au Maroc

Le tribunal judiciaire d’Arras devrait infliger une sanction pénale à un Marocain de 43 ans qui a touché des aides de l’État français durant deux ans environ, alors qu’il était...

États-Unis : un Marocain parmi les concepteurs d’un algorithme révolutionnaire

Le Marocain Anasse Bari fait partie d’un groupe d’informaticiens de l’Université de New York, qui a développé un nouvel algorithme qui « déjoue le profiling des moteurs de...

Ces articles devraient vous intéresser :

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

De nouvelles mesures pour simplifier la vie des MRE

Le Maroc a pris de nouvelles mesures pour simplifier la vie des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il s’agit de la généralisation des systèmes de « Rendez-vous » et du « eTimbre » à l’ensemble des Missions diplomatiques et des Postes consulaires du...

MRE : du changement pour les voitures à la douane

En vue de fluidifier le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) durant l’opération Marhaba 2024, l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) a mis en place de nouvelles mesures de facilitation. Ces dispositions visent à simplifier...

Aide au logement : gros succès auprès des MRE

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) figurent parmi les 8 500 bénéficiaires du nouveau programme d’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier.

Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.

Les adieux émouvants de Salima Belabbas, présentatrice du RTL Info

C’est avec une grande émotion et une voix tremblante que Salima Belabbas, présentatrice d’origine marocaine du RTL Info, a fait ses adieux aux téléspectateurs dimanche.

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Les Marocains résidant à l’étranger boostent l’économie grâce à leurs transferts de fonds

Selon l’Office des changes, les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une croissance significative de 16 % en mars 2023, pour atteindre près de 27,11 milliards de dirhams. Ce chiffre représente une hausse de 3,73...

Le Maroc et l’Espagne se concertent pour l’Opération Marhaba (MRE)

La réunion de la Commission mixte hispano-marocaine s’est tenue ce mercredi au siège du ministère de l’Intérieur en vue de coordonner l’Opération Passage du Détroit 2023 (OPE-23) ou Marhaba 2023 entre l’Espagne et le Maroc.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...