Mustapha Ramid a-t-il renoncé à sa démission ?

27 février 2021 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Mustapha Ramid, ministre d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement aurait renoncé à sa démission après avoir reçu des excuses de la part du chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani.

Mustapha Ramid aurait rapporté sa décision dans la soirée du vendredi 26 février après les excuses que lui a présentées le chef du gouvernement, rapporte Le360. Selon la même source, la démission du ministre s’explique par le fait qu’il n’avait pas été informé de la décision prise par décret et en conseil de gouvernement (vendredi également et de manière exceptionnelle), de convoquer une session extraordinaire du Parlement dès mardi 2 mars.

«  Mustapha Ramid l’a très mal pris, lui qui, par ses fonctions de ministre en charge des Relations avec le Parlement, coordonne entre l’institution législative et l’Exécutif  », affirment certaines sources. Des sources proches de l’entourage d’El Othmani ont tenté d’expliquer les raisons qui sous-tendent la convocation d’une session extraordinaire du Parlement sans informer au préalable. «  Le sachant gravement malade depuis plusieurs semaines, le chef du gouvernement n’a pas jugé opportun de le mettre au courant, histoire de ne pas le perturber dans les examens médicaux qu’il subit  », ont-elles dit.

Sujets associés : Mustapha Ramid - Saâdeddine El Othmani - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Maroc : les raisons de la démission du ministre Mustapha Ramid

Mustapha Ramid, ministre d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement, a présenté, ce vendredi, sa démission au chef du gouvernement, Saâdeddine El...

El Othmani rend visite à Ramid à l’hôpital

Le chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani, également secrétaire général du Parti justice et développement (PJD) s’est rendu à l’hôpital Mohammed VI de Bouskoura où il s’est...

Mohammed VI n’a pas accepté la démission de Mustapha Ramid

Le ministre d’État chargé des droits de l’homme et des relations avec le Parlement, Mustapha Ramid reste dans le gouvernement de Saâd Eddine El Othmani. Ainsi en a décidé le roi...

Mustapha Ramid opéré avec succès

Mustapha Ramid, ministre d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement a subi avec succès, ce samedi 27 février, une intervention chirurgicale du rein,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le portefeuille des Marocains du monde aiguise des appétits

Dans son discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire de la révolution du roi et du peuple, Mohammed VI a appelé à renforcer le cadre législatif de la diaspora marocaine. Depuis, la majorité gouvernementale se dispute le portefeuille des Marocains...

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Bank Al-Maghrib va aider les banques en difficulté

Suite à l’adoption par le conseil de gouvernement d’un décret, Bank Al-Maghrib (BAM) est autorisée à accorder des liquidités d’urgence aux banques ayant des problèmes de liquidités et de solvabilité. Une mesure saluée par des analystes financiers...

Maroc : le gouvernement va devoir se serrer la ceinture

Aziz Akhannouch appelle les membres de son gouvernement à rationaliser les dépenses de leurs départements respectifs. Cette orientation intervient à l’occasion de la finalisation du projet de loi de finances 2023.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : une bonne nouvelle pour les salariés ?

Le dialogue social entre le gouvernement, le patronat et les syndicats va se tenir en septembre. Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va-t-il augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre, conformément à l’accord signé le 30 avril 2022 ?

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.