Najat Kaanache : parcours d’un chef-cuisinier

28 février 2021 - 20h00 - Culture - Ecrit par : A.P

Najat Kaanache, grand chef cuisinier basque d’origine marocaine, vient de publier son premier livre, une autobiographie qui retrace son parcours à travers le monde. Un récit en couleurs et en saveurs qui fait voyager le lecteur dans la médina de Fès et un peu partout dans le monde.

Le livre autobiographique, Najat, met en avant la forte personnalité du chef cuisiner. On y retrouve des recettes, des histoires de son riche parcours et des photographies fascinantes… L’auteur fait découvrir au lecteur son univers créatif en matière d’art culinaire et décrit Fès comme une ville qui « semble sortir de Star Wars ». « La cuisine est une façon artistique de créer la paix. Peu importe que vous ayez des lentilles ou un pot de nocilla. », explique Najat Kaanache pour qui « il est important de visualiser les couleurs naturelles de la terre ».

Après avoir parcouru de nombreux pays comme l’Espagne, le Danemark, les États-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Mexique, où elle a travaillé dans des restaurants 3 étoiles tels que El Bulli (Gérone), Noma (Copenhague), French Laundry (Californie), Per Se (New York) et Alinea (Chicago), Najat s’installe au Maroc en 2016, plus précisément dans la médina de Fès. Elle y lance son restaurant, Nur (lumière en arabe), reconnu aujourd’hui comme l’un des meilleurs restaurants marocains d’Afrique et du monde. « Je suis allé à Fès avec deux valises. J’ai acheté l’espace à Stephen di Renza, directeur créatif d’Yves Saint-Laurent. Après trois mois difficiles, les tables ont été remplies grâce à Tock, la plateforme de réservation », déclare-t-elle.

Considérée aujourd’hui comme l’un des meilleurs chefs cuisiniers au monde, Najat Kaanache, une femme combattive et infatigable, raconte aussi comment elle a débuté sa carrière. « Lorsque le grand François Geurds, bras droit de Heston Blumenthal, a ouvert son restaurant à Rotterdam, j’allais le voir tous les vendredis pour qu’il m’embauche. À chaque fois, il me répondait que son personnel était au complet. J’ai insisté pendant deux mois, et il a fini par me prendre », décrit-elle.

Pendant cette période de crise sanitaire où son restaurant est fermé, Najat s’occupe autrement. Elle donne des cours de cuisine dans un espace aménagé à l’étage du restaurant.

Sujets associés : Fès - Cuisine marocaine - Najat Kaanache

Aller plus loin

Le parcours de Zineb El Moudden, finaliste d’une émission culinaire

La Maroco-néerlandaise Zineb El Moudden, une hobbybakker (pâtissière amateur), a été finaliste de l’émission Heel Holland Bakt. Originaire d’Alphen aan den Rijn...

L’un des meilleurs restaurants en Espagne est Marocain

Le restaurant El Jardín del Califa, situé à Vejer (Cadix) et dirigé par la Marocaine Khadija Essaadi, est l’un des plus beaux d’Espagne, selon un classement publié par un site...

Leïla Slimani présente son nouveau livre au Maroc

Leïla Slimani, entame à partir du 19 mars et ce, jusqu’au 29 du mois, une tournée dans cinq villes marocaines pour présenter son nouveau roman "Le pays des autres". La...

Appie el Massaoudi : le parcours d’un « petit délinquant » devenu entrepreneur à succès

Lorsqu’il déambulait dans le Schilderswijk à La Haye (Pays-Bas), le Marocain Appie el Massaoudi était loin de s’imaginer que quelques années plus tard, il deviendrait un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Melhoun et Dekka Marrakchia deviennent patrimoine immatériel de l’ICESCO

Encore de nouveaux sites historiques, arts ou éléments culturels inscrits sur les listes finales du patrimoine matériel et immatériel dans le monde islamique. Le Comité en charge et relevant de l’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les...

Le Maroc, l’une des meilleures destinations gastronomiques au monde

Le Maroc fait partie des neuf meilleures destinations gastronomiques au monde, selon le célèbre magazine National Geographic.

Un ancien employé du roi Hassan II propose des spécialités marocaines à Thomery

Un ancien employé du roi Hassan II a ouvert un nouveau food truck sur la place de l’Église de Thomery (Seine-et-Marne), où il ne propose pas de burgers mais des spécialités marocaines.