Appie el Massaoudi : le parcours d’un « petit délinquant » devenu entrepreneur à succès

28 mai 2022 - 12h31 - Ecrit par : A.S

Lorsqu’il déambulait dans le Schilderswijk à La Haye (Pays-Bas), le Marocain Appie el Massaoudi était loin de s’imaginer que quelques années plus tard, il deviendrait un entrepreneur à succès, sollicité par tous, même par les plus grandes personnalités du pays.

Âgé aujourd’hui de 33 ans, Appie el Massaoudi est venu du Maroc avec ses parents, alors qu’il n’avait que 12 ans. Fils d’un ouvrier ayant 7 enfants, la vie n’a pas été facile pour le jeune qui est passé par de nombreuses expériences difficiles avant de reprendre sa vie en main, décidé à avoir un destin bien plus éclatant que celui de ses parents.

À lire :Pays-Bas : la Marocaine Kauthar Bouchallikht, première femme voilée au parlement

Aujourd’hui, Appie el Massaoudi est devenu un entrepreneur à succès et serait même très proche de Mark Rutte, Premier ministre des Pays-Bas. Le garçon déambulant dans les rues est devenu l’une des personnalités les plus importantes du marché de La Haye, le plus grand des Pays-Bas. Avec ses employés, ils font en sorte de le garder propre pour le compte de la municipalité.

À lire :Californie : un chef marocain offre des repas gratuits aux SDF et le personnel soignant

En plus de ses obligations dans le marché de La Haye, Appie el Massaoudi loue des tables pliantes aux entrepreneurs et distribue annuellement des colis alimentaires aux clients de la banque alimentaire, en collaboration avec d’autres entrepreneurs. Il est sollicité par tous, qu’ils soient journalistes, politiciens ou entrepreneurs. « J’ai toujours eu un faible pour les marchés. Quand je vivais au Maroc, j’allais toujours au marché avec ma grand-mère. Une fois, je lui ai demandé quelques dirhams pour acheter de la limonade. Mais au lieu de la limonade, j’ai acheté des sacs en plastique que j’ai revendus aux visiteurs et aux vendeurs sur place. Ma grand-mère m’a attendu plus de deux heures. Mais, j’avais gagné 40 dirhams avec ces sacs », raconte El Massaoudi dans De Ondernemer.

À lire :Najat Kaanache : parcours d’un chef-cuisinier

Son premier emploi était avec Willem van der Zand à La Haye. « Il m’a beaucoup appris et façonné. Willem était dur et émotif. J’ai appris de lui ce qu’est le travail. » El Massaoudi confie qu’il partait travailler à cinq heures et demie du matin, avant d’aller à l’école et ensuite il revenait travailler au marché dans l’après-midi. Aujourd’hui, il pense que tous ces sacrifices ont payé. « Maintenant, je peux acheter tout ce que je veux. Je rattrape un peu tout ce que j’avais manqué ces années-là », dit-il.

À lire :Yacine Benarbia : un entrepreneur à mille facettes

Toutefois, il sait qu’il est passé à côté de la vie de cadre bardé de diplômes que ses parents voulaient pour lui. « Le statut était très important à cette époque et travailler sur le marché était très mal vu ». Sa passion pour le marché faisait l’objet de disputes avec ses parents. Mais il a poursuivi sa voie, confiant qu’au bout se trouvait ce dont il avait toujours rêvé. « Qui suis-je, ai-je souvent pensé. Suis-je un Marocain ou ce Néerlandais ? . C’était toute une recherche. Je n’arrivais pas à trouver une bonne réponse ».

À lire :Abderrahim Naji, Marocain entrepreneur immigré de l’année en Italie

El Massaoudi se rappelle comment les disputes avec ses parents ont complètement changé sa vie, le forçant à faire des choix qui ont eu de nombreuses conséquences difficiles. « Je cherchais de l’attention, je pense. Si vous n’obtenez pas cela à la maison, vous sortez pour le chercher. Je ne blâme pas mes parents, au fait, parce qu’ils ne savaient pas mieux ». La dureté de la vie dans la rue lui fera commettre des erreurs. Pour une bagarre, il a été incarcéré durant 30 jours. « Cela m’a en fait sauvé. Je me suis rendu compte que je n’étais pas fait pour cet endroit. J’ai pleuré tous les jours. C’était un moment très dur de ma vie ».

À lire :Pays-Bas : un Marocain à la tête du district de police du Flevoland

C’est la raison pour laquelle, El Massaoudi entend aider d’autres jeunes à ne pas commettre les mêmes erreurs que lui. « Parce que j’ai remarqué que ces garçons n’étaient pas compris. Il y a souvent tellement de tristesse, mais ils ne peuvent pas l’exprimer ».

À lire :Selma Omari déplore le manque de solidarité des Marocains des Pays-Bas

Débordant d’énergie et de motivations, l’entrepreneur marocain possède désormais des locaux commerciaux à proximité du marché. Il possède également plusieurs véhicules et emploie des dizaines de jeunes. « Nous recevons maintenant beaucoup de commandes, même de Rotterdam et nous nous nous sommes forgé une solide réputation au cours des huit dernières années », a-t-il déclaré, fier de ce qu’il a pu accomplir.

Tags : Pays-Bas - Immigration

Aller plus loin

Najat Kaanache : parcours d’un chef-cuisinier

Najat Kaanache, grand chef cuisinier basque d’origine marocaine, vient de publier son premier livre, une autobiographie qui retrace son parcours à travers le monde. Un récit en...

Pays-Bas : la Marocaine Kauthar Bouchallikht, première femme voilée au parlement

La Néerlandaise d’origine marocaine Kauthar Bouchallikht entre dans l’histoire politique des Pays-Bas en devenant la première femme voilée qui siégera au parlement. Le chemin a été...

Pays-Bas : un Marocain à la tête du district de police du Flevoland

Depuis le 1ᵉʳ novembre dernier, Ben Nassir Bouayad, un Marocain d’Amsterdam, est officiellement le nouveau chef du district de police de Flevoland.

Californie : un chef marocain offre des repas gratuits aux SDF et le personnel soignant

Les restaurants californiens ont fermé leurs portes afin de contrer la propagation du covid-19, à l’exception de celui du chef marocain, Waheed Toumadi. Il a décidé de continuer...

Nous vous recommandons

Le Maroc s’offre le système de missile multi-missions Barak 8 en Israël

L’une des retombées de la visite au Maroc du ministre israélien de la défense est la vente du système de missile sol-air à moyenne portée (MRSAM). C’est un missile capable de neutraliser les menaces aériennes telles que les avions de chasse ennemis, les...

Sebta : ambiance festive après la réouverture de la frontière

La réouverture de la frontière de Sebta avec le Maroc a été effective ce mardi à 00 heure. Près de deux heures avant, l’ambiance était festive au poste frontière de Tarajal.

Le câble sous-marin Maroc/Royaume-Uni sera construit plus tôt que prévu

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les énergies renouvelables, s’active pour la construction du câble sous-marin de 3 800 km devant relier le Maroc au Royaume-Uni avant 2030. Elle a annoncé une nouvelle date pour la réalisation effective de ce...

Un agriculteur de Murcie gagne son procès contre Mohammed VI

La Cour suprême vient de trancher contre le roi Mohammed VI et en faveur de l’agriculteur de Murcie accusé d’avoir exploité sans autorisation la variété protégée de mandarine appelée Nadorcott, propriété de la famille royale...

La voie de contournement de Béni Mellal mise en service

La voie de contournement de la ville Béni Mellal, qui fait partie des axes routiers stratégiques de la région Béni Mellal-Khenifra, a été inaugurée jeudi dernier. Elle vise à faciliter les activités économiques dans la...

JO-2020 : un boxeur marocain se la joue Mike Tyson

Les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour les sportifs marocains présents aux JO de Tokyo. La dernière en date est la disqualification, mardi, du boxeur marocain Youness Baalla (– 91 kg). Il aurait essayé de mordre son adversaire à l’oreille lors d’un...

Un expert décortique l’appel du roi Mohammed VI à ouvrir les frontières avec l’Algérie

Le Roi Mohammed VI a appelé à l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie dans son message à la Nation à l’occasion du 22ᵉ anniversaire de la Fête du Trône samedi. Ce message à l’intention de l’Algérie est une « position constructive », pouvant...

Le Maroc et Israël veulent installer une base militaire près de Melilla

Le Maroc renforce sa coopération militaire avec Israël. Après l’acquisition de drones israéliens et le projet de fabrication de drones kamikazes, le royaume prévoit de construire avec son nouveau partenaire une base militaire près de...

Achraf Hakimi à nouveau dans le viseur du Real Madrid

Le Real Madrid envisage le retour de l’international marocain Achraf Hakimi, quatre ans après son départ des Meringues.

Maroc : les professionnels du tourisme réclament la suppression du test PCR

Afin de relancer l’activité touristique, en berne depuis de nombreux mois, les professionnels réclament l’allégement des conditions d’accès au Maroc et surtout la fin du test PCR pour les arrivées par voie...