Appie el Massaoudi : le parcours d’un « petit délinquant » devenu entrepreneur à succès

28 mai 2022 - 12h31 - Pays-Bas - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Lorsqu’il déambulait dans le Schilderswijk à La Haye (Pays-Bas), le Marocain Appie el Massaoudi était loin de s’imaginer que quelques années plus tard, il deviendrait un entrepreneur à succès, sollicité par tous, même par les plus grandes personnalités du pays.

Âgé aujourd’hui de 33 ans, Appie el Massaoudi est venu du Maroc avec ses parents, alors qu’il n’avait que 12 ans. Fils d’un ouvrier ayant 7 enfants, la vie n’a pas été facile pour le jeune qui est passé par de nombreuses expériences difficiles avant de reprendre sa vie en main, décidé à avoir un destin bien plus éclatant que celui de ses parents.

À lire :Pays-Bas : la Marocaine Kauthar Bouchallikht, première femme voilée au parlement

Aujourd’hui, Appie el Massaoudi est devenu un entrepreneur à succès et serait même très proche de Mark Rutte, Premier ministre des Pays-Bas. Le garçon déambulant dans les rues est devenu l’une des personnalités les plus importantes du marché de La Haye, le plus grand des Pays-Bas. Avec ses employés, ils font en sorte de le garder propre pour le compte de la municipalité.

À lire :Californie : un chef marocain offre des repas gratuits aux SDF et le personnel soignant

En plus de ses obligations dans le marché de La Haye, Appie el Massaoudi loue des tables pliantes aux entrepreneurs et distribue annuellement des colis alimentaires aux clients de la banque alimentaire, en collaboration avec d’autres entrepreneurs. Il est sollicité par tous, qu’ils soient journalistes, politiciens ou entrepreneurs. « J’ai toujours eu un faible pour les marchés. Quand je vivais au Maroc, j’allais toujours au marché avec ma grand-mère. Une fois, je lui ai demandé quelques dirhams pour acheter de la limonade. Mais au lieu de la limonade, j’ai acheté des sacs en plastique que j’ai revendus aux visiteurs et aux vendeurs sur place. Ma grand-mère m’a attendu plus de deux heures. Mais, j’avais gagné 40 dirhams avec ces sacs », raconte El Massaoudi dans De Ondernemer.

À lire :Najat Kaanache : parcours d’un chef-cuisinier

Son premier emploi était avec Willem van der Zand à La Haye. « Il m’a beaucoup appris et façonné. Willem était dur et émotif. J’ai appris de lui ce qu’est le travail. » El Massaoudi confie qu’il partait travailler à cinq heures et demie du matin, avant d’aller à l’école et ensuite il revenait travailler au marché dans l’après-midi. Aujourd’hui, il pense que tous ces sacrifices ont payé. « Maintenant, je peux acheter tout ce que je veux. Je rattrape un peu tout ce que j’avais manqué ces années-là », dit-il.

À lire :Yacine Benarbia : un entrepreneur à mille facettes

Toutefois, il sait qu’il est passé à côté de la vie de cadre bardé de diplômes que ses parents voulaient pour lui. « Le statut était très important à cette époque et travailler sur le marché était très mal vu ». Sa passion pour le marché faisait l’objet de disputes avec ses parents. Mais il a poursuivi sa voie, confiant qu’au bout se trouvait ce dont il avait toujours rêvé. « Qui suis-je, ai-je souvent pensé. Suis-je un Marocain ou ce Néerlandais ? . C’était toute une recherche. Je n’arrivais pas à trouver une bonne réponse ».

À lire :Abderrahim Naji, Marocain entrepreneur immigré de l’année en Italie

El Massaoudi se rappelle comment les disputes avec ses parents ont complètement changé sa vie, le forçant à faire des choix qui ont eu de nombreuses conséquences difficiles. « Je cherchais de l’attention, je pense. Si vous n’obtenez pas cela à la maison, vous sortez pour le chercher. Je ne blâme pas mes parents, au fait, parce qu’ils ne savaient pas mieux ». La dureté de la vie dans la rue lui fera commettre des erreurs. Pour une bagarre, il a été incarcéré durant 30 jours. « Cela m’a en fait sauvé. Je me suis rendu compte que je n’étais pas fait pour cet endroit. J’ai pleuré tous les jours. C’était un moment très dur de ma vie ».

À lire :Pays-Bas : un Marocain à la tête du district de police du Flevoland

C’est la raison pour laquelle, El Massaoudi entend aider d’autres jeunes à ne pas commettre les mêmes erreurs que lui. « Parce que j’ai remarqué que ces garçons n’étaient pas compris. Il y a souvent tellement de tristesse, mais ils ne peuvent pas l’exprimer ».

À lire :Selma Omari déplore le manque de solidarité des Marocains des Pays-Bas

Débordant d’énergie et de motivations, l’entrepreneur marocain possède désormais des locaux commerciaux à proximité du marché. Il possède également plusieurs véhicules et emploie des dizaines de jeunes. « Nous recevons maintenant beaucoup de commandes, même de Rotterdam et nous nous nous sommes forgé une solide réputation au cours des huit dernières années », a-t-il déclaré, fier de ce qu’il a pu accomplir.

Sujets associés : Pays-Bas - Immigration

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Marocain Momo Chaliki, globe-trotteur du football hier, aujourd’hui éducateur reconnu

Mohamed Chaliki, Marocain résidant en France, est passé en quelques années de globe-trotteur du football à éducateur reconnu. Un bel hommage lui a été rendu vendredi lors de la...

Abderrahim Naji, Marocain entrepreneur immigré de l’année en Italie

Le Marocain Abderrahim Naji a été consacré meilleur entrepreneur immigré d’Italie en 2015, lors de la 7è édition du MoneyGram Award, tenue jeudi à Rome. Le ressortissant marocain, 48...

Selma Omari déplore le manque de solidarité des Marocains des Pays-Bas

Première grande star d’origine marocaine des réseaux sociaux aux Pays-Bas, Selma Omari a plus d’un demi-million d’abonnés sur Instagram et 125 000 sur YouTube, elle confie dans un...

Pays-Bas : la Marocaine Kauthar Bouchallikht, première femme voilée au parlement

La Néerlandaise d’origine marocaine Kauthar Bouchallikht entre dans l’histoire politique des Pays-Bas en devenant la première femme voilée qui siégera au parlement. Le chemin a été...

Nous vous recommandons

Pays-Bas

MRE : les plaintes pour arnaque immobilière ont grimpé de 45 % en 2021

En 2021, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont déposé 290 plaintes liées à des spoliations de biens immobiliers au Maroc, contre 200 plaintes recensées l’année dernière par le ministère de l’Intérieur.

Belgique : un Marocain risque gros pour avoir arnaqué une riche héritière

Mo El K., ami de la fille du millionnaire Tony Gram écrouée pour tentative de meurtre de ses petites jumelles a liquidé la villa de celle-ci située à Schoten, dans la province d’Anvers et s’offre du luxe avec les gains. Il comparaîtra devant le tribunal...

Mohammed Ihattaren rompt ses fiançailles

Mohammed Ihattaren a annoncé sur Snapchat être à nouveau célibataire, alors qu’il a officialisé ses fiançailles avec l’influenceuse Yasmine Driouech en septembre dernier seulement. Il aurait également accepté l’aide de Wesley Sneijder pour reprendre sa...

Badr Hari contre Arkadiusz Wrzosek en direct ce soir

Le combat entre le Marocain Badr Hari et le Polonais Arkadiusz Wrzosek a lieu ce soir à Rotterdam Ahoy, aux Pays-Bas, dans le cadre de Glory78. Cette confrontation avait été repoussée pour permettre aux fans de s’y rendre...

Farid Azarkan, leader politique d’origine marocaine, menacé aux Pays-Bas

Farid Azarkan, chef du parti politique DENK aux Pays-Bas, a été menacé, ainsi que ses enfants, après une séance parlementaire sur le meurtre du professeur français Samuel Paty.

Immigration

Immigration : les nouvelles consignes de Gérald Darmanin

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a discuté de la question d’immigration clandestine et de l’application de la loi contre confortant les principes de la République avec les préfets des départements et leur a donné de nouvelles...

Plus de 823 000 Marocains légalement établis en Espagne

Le nombre de Marocains légalement installés en Espagne a augmenté durant les six premiers mois de cette année, atteignant 823 708, d’après les chiffres communiqués par les autorités espagnoles.

France : inquiétude pour les demandeurs d’asile

Sale temps pour les demandeurs d’asile en Île-de-France depuis le 23 mars. Elles sont sept associations à avoir saisi en urgence le tribunal administratif de Paris, pour obliger l’État à assurer ce service public, malgré le confinement imposé par le...

231 étrangers fichés pour radicalisation, dont des Marocains, seront expulsés de la France

Dans les jours à venir, 231 étrangers en situation irrégulière et fichés pour radicalisation à caractère terroriste seront expulsés de France. Une décision de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, qui intervient deux jours après l’assassinat de Samuel...

Pour éviter la propagation du coronavirus, le Portugal régularise les sans-papiers

Face la propagation du coronavirus, le Portugal a régularisé la situation des travailleurs sans-papiers qui en ont fait la demande avant la période de confinement.