Pays-Bas : Asma Bennejma reçoit de l’aide pour aider les plus démunis

14 juillet 2022 - 15h40 - Monde - Ecrit par : G.A

Asma Bennejma est une mère de deux enfants qui se soucie de la situation difficile des personnes qui l’entourent. Dans sa maison située à La Haye, la plus grande place est réservée à des dons de vivres destinés aux plus pauvres. Aujourd’hui grâce à un généreux donateur, le Marocaine dispose de bien plus d’espace pour son stock.

Asma Bennejma n’a pas eu beaucoup de chances dans la vie. Mais cela ne l’empêche pas de penser à ceux qui souffrent et dont les situations sont encore plus difficiles que la sienne. Elle a vu bien de personnes déprimées, au bout du rouleau, comprenant l’importance d’agir avec le peu de moyens dont elle dispose. Elle a fait appel à des dons de vivres qui lui ont permis de soutenir pendant un an, une vingtaine de familles. Mais elle ne disposait pas chez elle de suffisamment d’espace pouvant accueillir ces dons, rapporte AD qui souligne qu’il n’y avait même pas de place pour ses enfants dans le salon.

À lire : La mosquée de Mulhouse se mobilise avec les Restos du cœur

L’interview publiée par l’AD a fait le tour des réseaux sociaux, incitant des entrepreneurs, des mosquées et des églises à lui venir en aide au point où aujourd’hui, elle peut aider plus de 60 familles. Le plus grand geste est venu de Mohamed Baba, directeur de la société de logement Haag Wonen. Il a réussi à trouver une maison dans le Heesterbuurt. Asma peut utiliser la maison pendant deux ans pour stocker les vivres qu’elle reçoit, en attendant qu’elle ne soit démolie.

À lire : A Imilchil, le colis alimentaire "gratuit" devient payant ...

« Nous avons beaucoup de biens dans le Schilderswijk. Lorsque nous avons entendu l’histoire d’Asma, nous nous sommes dit, voyons ce que nous pouvons faire. Cela correspond également à ce que nous voulons être chez Haag Wonen : une entreprise engagée. Dommage qu’une telle banque alimentaire doive exister, mais c’est vraiment nécessaire. Beaucoup de personnes vulnérables vivent dans ces quartiers, on ne peut pas les ignorer. Nous sommes donc contents de ce genre d’initiatives. Elle peut aider beaucoup de gens avec ça », a déclaré le directeur de la société de logement Haag Wonen.

À lire :Le beau geste des jeunes Molenbeekois en faveur des plus démunis

Asma Bennejma se réjouit de disposer d’encore plus d’espace pour le bonheur des familles qui viennent vers elle. « Tout chez moi était dans des caisses. C’est une grande différence pour préparer les donations. Tout est très clair, vous passez devant et mettez tout dans un sac et le tour est joué. Il y a aussi plus d’espace pour les bénévoles », a confié la mère de famille. « Mes enfants peuvent désormais jouer à nouveau normalement dans la maison. Avant cela, ce n’était pas possible avec tout ce matériel dans le salon. C’était vraiment un drame », a-t-elle ajouté.

À lire : Maroc : Amal et Younès Belhanda offrent des centaines de paniers alimentaires

Asma Bennejma réfléchit déjà à ce qu’elle pourrait proposer d’autres, toujours dans le souci de venir en aide aux familles en difficulté. Sa prochaine cible, ce sont les personnes ayant une déficience intellectuelle ou un autisme.

Sujets associés : Pays-Bas - Soutien - Alimentation

Aller plus loin

Le beau geste des jeunes Molenbeekois en faveur des plus démunis

Tarek, président de l’association Espoir Molenbeek et d’autres jeunes Molenbeekois font œuvre utile en ces temps de crise sanitaire liée au coronavirus. Ensemble, ils apportent...

La mosquée de Mulhouse se mobilise avec les Restos du cœur

Mulhouse fait partie des villes durement frappées par l’épidémie du covid-19, avec un nombre très important de cas de contamination. En ces temps de crise, la mosquée An-Nour,...

Belgique : l’élan de solidarité des jeunes molenbeekois envers les personnes dans le besoin

Les membres de l’association Futsal Espoirs Molenbeek, en collaboration avec les jeunes du quartier, viennent en aide aux personnes dans le besoin en cette période de confinement.

A Imilchil, le colis alimentaire "gratuit" devient payant ...

Des familles résidant au village enclavé de Tisrawline, à proximité d’Imilchil, ont été contraintes de payer 15 dirhams afin de recevoir le panier alimentaire offert...

Ces articles devraient vous intéresser :

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

L’eau Aïn Ifrane ne trouve pas encore de repreneur

Le groupe Castel est activement à la recherche d’un repreneur pour la marque d’eau Aïn Ifrane, sans succès pour l’instant. Les discussions avec des opérateurs locaux et internationaux via une banque d’affaires n’ont visiblement pas encore abouti.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Le Groupe Bel cède ses parts dans Safilait

Le groupe laitier français Bel Group, actionnaire majoritaire dans la société marocaine Safilait, a annoncé la cession de ses parts à l’acteur laitier polonais Polmlek. Le montant de la transaction n’est pas connu.