Selma Omari déplore le manque de solidarité des Marocains des Pays-Bas

26 mai 2022 - 20h00 - Ecrit par : G.A

Première grande star d’origine marocaine des réseaux sociaux aux Pays-Bas, Selma Omari a plus d’un demi-million d’abonnés sur Instagram et 125 000 sur YouTube, elle confie dans un documentaire qui lui est consacré, son combat contre les critiques venant souvent de la communauté marocaine basée aux Pays-Bas.

« Omari : No bullshit », c’est le titre du documentaire dans lequel Selma Omari se laisse découvrir avec ses peurs, ses craintes, sa colère également. À 27 ans, celle qui en plus de sa forte présence sur les réseaux sociaux, a décidé de faire de la musique, cherche toujours comment évacuer les critiques dont elle fait l’objet, surtout venant de la part de ses compatriotes.

À lire : Pays-Bas : la Marocaine Kauthar Bouchallikht, première femme voilée au parlement

Convaincue que sa participation au documentaire du réalisateur Wouter Vogel, va générer encore plus de critiques, elle a dans un premier temps décliné l’offre. Mais elle a reconsidéré les choses et a saisi l’opportunité. « En fait, un documentaire sur vous-même n’est que pour les légendes. J’ai accepté parce que j’y voyais une opportunité de me montrer sous un autre angle ». Et ça a bien marché. Le documentaire « Omari : No bullshit ! » raconte l’histoire d’une fille qui a été élevée avec son frère et sa sœur, par une mère célibataire d’origine marocaine dans le quartier de Crooswijk à Rotterdam et qui a été harcelée toute son enfance à cause de ses origines marocaines, relate ad.nl

À lire : Un Marocain, plus jeune leader politique des Pays-Bas

Selma Omari n’a pas pu s’empêcher de pleurer quand elle a vu le documentaire pour la première fois. « C’était comme un miroir dans lequel je regardais, un miroir qui m’a fait réaliser que je devais commencer à travailler sur moi-même ». Dans certaines scènes, elle se reconnait à peine. « J’ai remarqué que j’avais vraiment beaucoup de colère en moi. Je sais que la colère est mon carburant, mais le documentaire m’a fait prendre conscience que je pouvais aussi gérer cette colère différemment ».

À lire : Menacées d’expulsion, deux Marocaines resteront finalement aux Pays-Bas

La jeune influenceuse reste très sensible aux réalités des femmes issues de l’immigration qui « s’attaquent et se rabaissent. C’est la seule colère que j’ai contre les gens de ma communauté qui, au lieu d’applaudir quelqu’un qui réussit, tentent de le rabaisser ou de le dévaloriser. La réussite de l’autre devrait faire plaisir normalement ».

À lire : Pays-Bas : le beau geste d’un médecin marocain envers ses compatriotes

Selma trouve dans les médias sociaux et la musique, un moyen plus qu’un but. « C’est ce que ça a toujours été pour moi. J’ai un autre but : avoir des enfants, bien les élever, être entreprenante et disparaître. J’espère pouvoir laisser ma marque et passer le relais à quelqu’un d’autre. Ce faisant, j’espère que j’aurais été une source d’inspiration pour beaucoup, notamment quand il s’agit de faire ce que l’ont dit et de défendre les causes auxquelles on croit », conclut Selma Omari.

Tags : Youtube - Instragram - Pays-Bas - Rotterdam - Selma Omari

Aller plus loin

Bilal Addou dénonce le racisme et la discrimination au sein de la police néerlandaise

Un documentaire titré « The Blue Family » et diffusé récemment sur la télévision néerlandaise, fait polémique pour avoir mis le doigt sur un phénomène qui semble avoir la peau dure :...

Menacées d’expulsion, deux Marocaines resteront finalement aux Pays-Bas

Alors qu’elles étaient sous la menace d’une expulsion vers le Maroc, les sœurs Sofia et Najoua resteront finalement aux Pays-Bas. La décision a été annulée au dernier moment par le...

Pays-Bas : la Marocaine Kauthar Bouchallikht, première femme voilée au parlement

La Néerlandaise d’origine marocaine Kauthar Bouchallikht entre dans l’histoire politique des Pays-Bas en devenant la première femme voilée qui siégera au parlement. Le chemin a été...

Pays-Bas : une Marocaine craignant "d’être tuée" au Maroc menacée d’expulsion

Après le rejet de sa demande de permis de séjour, Maria, une Marocaine sans papiers, victime de violence domestique, risque d’être expulsée vers le Maroc. Craignant pour sa vie,...

Nous vous recommandons

Rupture avec le Maroc : l’Algérie dans la diversion selon El País

La presse espagnole a réagi à la rupture des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Algérie. Le journal El País estime qu’Alger tente de faire diversion.

PSG : Mauricio Pochettino complètement emballé par Achraf Hakimi

Arrivé cet été seulement au PSG, Achraf Hakimi n’a pas tardé à faire l’unanimité. Même son entraîneur, Mauricio Pochettino, semble avoir été déjà totalement conquis.

Tanger Med parmi les 3 premiers ports les plus performants au monde

Encore une bonne nouvelle pour le complexe portuaire de Tanger Med, qui se distingue une fois encore par ses performances. Le port marocain se classe dans le Top 3 des ports à conteneurs les plus efficaces au monde, selon une étude...

Des photos sublimes de l’actrice américaine Lucy Hale à Marrakech

L’actrice américaine Lucy Hale est en couverture du Modéliste magazine de septembre 2022. De sublimes photos ont été prises à Marrakech.

La star américaine Ellen DeGeneres en vacances à Marrakech

Quelques jours après la fin de son talk show éponyme, l’animatrice de télévision et écrivaine américaine Ellen DeGeneres, 64 ans, s’est rendue à Marrakech où elle passe ses vacances avec sa compagne Portia de Rossi, 49...

Dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,61 % face à l’euro et de 0,52 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 23 au 29 juin. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Réaction de l’Iran suite à la rupture des relations entre le Maroc et l’Algérie

L’Iran a, à travers son ambassadeur en Algérie, Hosein Mushaalyi Zadah, réagi à la décision d’Alger de rompre ses relations diplomatiques avec Rabat. Il soutient cette décision.

Mondial 2022 : encore deux matchs amicaux en vue pour le Maroc ?

Après sa nomination à la tête de l’équipe du Maroc, Walid Regragui a eu son baptême de feu avec deux matchs amicaux qui ont eu lieu en septembre à Barcelone et à Séville contre le Chili et le Paraguay. Même si avec ces deux matchs le coach a une idée des...

A Tanger, il est interdit de griller les têtes de mouton

Le conseil communal de Tanger en sa qualité de police administrative interdit formellement de griller les têtes et les pattes des moutons du sacrifice rituel de l’Aïd Al-Adha, au bord des routes et dans les espaces...

La presse espagnole salue le discours du roi Mohammed VI

Plusieurs médias espagnols ont salué le discours du roi Mohammed VI du 20 août, notamment son souhait d’inaugurer « une étape inédite » dans les relations bilatérales entre le Maroc et l’Espagne, basées sur « la confiance, la transparence, la considération...