Manal Benchlikha sous le feu des critiques

12 juin 2024 - 17h30 - Culture - Ecrit par : S.A

La chanteuse marocaine Manal Benchlikha est critiquée pour ses propos envers ses collègues qu’elle accuse de l’imiter dans l’espoir d’obtenir le succès que rencontrent ses dernières œuvres musicales, publiées sur YouTube.

Répondant à ses fans, Manal Benchlikha a affirmé que sa célébrité artistique pousse certains chanteurs à contacter son staff pour travailler avec eux et présenter des œuvres similaires aux clips qu’elle propose. Dans son viseur, sa collègue Nora Fatehi, qui a publié un vidéoclip tourné à Marrakech mélangeant le patrimoine marocain et indien. Par le passé, Manal avait été victime de plagiat et de reproduction de ses vidéoclips par la jeune chanteuse algérienne Numidia Lezoul. Celle-ci avait attribué le patrimoine marocain à son propre pays. Mais la chanteuse marocaine s’était abstenue de tout commentaire.

À lire :Zouhair Bahaoui : une collaboration avec influenceuse algérienne fait polémique

Qualifiant ce qu’elle subit de « drôle », elle estime que cela constitue une « méthode indirecte pour exprimer leur admiration pour son travail sans se donner la peine de le lui dire directement » voire des actions positives. Pour elle, c’est un honneur de voir des collègues observer les mouvements et les démarches d’une chanteuse créative pour imiter son style ou sa direction.

À lire :Le rappeur Morad critiqué pour avoir défendu le roi Mohammed VI

Ces propos de l’interprète de « Makhelaw magalou » ont suscité de vives réactions de la part de bon nombre d’internautes marocains. Ces derniers l’ont accusée d’arrogance. Ils ont critiqué la chanteuse pour son désir de monopoliser le patrimoine marocain, un héritage pour tous les Marocains. Ils ont précisé qu’avant elle, des chanteurs comme Saad Lamjarred, Asmaa Lamnawar et Dounia Batma ont intégré des éléments patrimoniaux marocains dans ses vidéoclips. Elle n’est donc pas la première à s’illustrer en la matière.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Manal Benchlikha - Musique - Youtube

Aller plus loin

Salma Rachid sous le feu des critiques

Salma Rachid est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes fustigent l’arrogance de la chanteuse de la pop marocaine.

La chanteuse marocaine Manal Benchlikha se voit refuser un visa pour la France

Malgré l’annonce d’un retour à la normale de la situation des Marocains demandeurs de visa pour la France, la situation semble ne pas avoir évolué. La chanteuse Manal Benchlikha...

Le chanteur Zouhair Bahaoui sous le feu des critiques

Sur la toile, de nombreux internautes marocains ont critiqué le chanteur marocain Zouhair Bahaoui pour sa collaboration avec l’actrice et influenceuse algérienne Norene Harid.

Le rappeur Morad critiqué pour avoir défendu le roi Mohammed VI

Morad essuie de vives critiques depuis la publication d’une récente vidéo sur TikTok dans laquelle il a exprimé son soutien au roi Mohammed VI sur la question du Sahara.

Ces articles devraient vous intéresser :

Eurovision : triomphe de Loreen, doigt d’honneur pour la Zarra (photo)

La Suédoise Loreen a triomphé au Concours de l’Eurovision de la Chanson avec sa mélodie intitulée “Tattoo”, inscrivant ainsi une nouvelle page dans les annales du concours. La chanteuse d’origine marocaine a remporté la compétition pour la deuxième...

Samira Said et Saad Lamjarred très critiqués

Le compositeur marocain Nabil El Khalidi a dénié à la chanteuse Samira Said et au chanteur Saad Lamjarred le statut d’artiste de renommée mondiale. Il estime par ailleurs qu’aucun artiste arabe, ancien ou nouveau ne l’a été.

Un concert à 3 millions de dirhams ? Zina Daoudia répond aux rumeurs

La chanteuse marocaine Zina Daoudia a répondu aux rumeurs selon lesquelles elle a reçu 3 millions de dirhams pour une prestation artistique.

Samira Saïd évoque ses souvenirs avec le roi Hassan II

La chanteuse marocaine Samira Saïd a rencontré le défunt roi Hassan II pour la première fois lors d’une prestation musicale au palais royal.

Saad Lamjarred sanctionné par Youtube ?

Le chanteur marocain Saad Lamjarred explique les raisons qui seraient derrière la baisse inquiétante du nombre de vues de ses chansons sur la plateforme YouTube.

Contenus choquants en ligne : Le Maroc veut sévir

La prolifération de contenus immoraux, futiles et offensants sur les réseaux sociaux préoccupe la société civile et les acteurs politiques, surtout les députés de l’opposition. Ceux-ci demandent des actions décisives pour lutter contre ce phénomène...

Abdelaziz Stati : sa fille Ely menace de révéler des secrets compromettants

Les relations entre le chanteur populaire Abdelaziz Stati et sa fille, la rappeuse Ilham El Arbaoui, alias Ely, sont dégradées au point que celle-ci menace de faire des révélations compromettantes sur son père.

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer leurs revenus et à payer leurs impôts.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Le festival Mawazine met Angham et Ahlam dans l’embarras

Un incident a marqué l’ouverture du festival Mawazine à Rabat. La chanteuse égyptienne Angham a été victime d’une confusion de noms lors d’une interview avec une journaliste, qui l’a appelée par le nom de la chanteuse émiratie Ahlam.