France : quand un homme a voulu faire passer du haschich pour du couscous

15 septembre 2018 - 12h40 - France - Ecrit par : Bladi.net

Une peine de trois ans de prison a été prononcée par le tribunal correctionnel de Nîmes à l’encontre d’un homme qui faisait passer son haschich pour du couscous.

D’après le journal Midi Libre, cet homme âgé d’une soixantaine d’années, dont on ignore l’origine, effectuait plusieurs voyages entre Nîmes et l’Espagne pour aller chercher sa marchandise. Lors des conversations téléphoniques avec ses clients ou fournisseurs interceptées pendant les écoutes téléphoniques, le terme haschich n’est jamais prononcé, mais à la place, seul le mot couscous était employé.

Dimanche dernier, l’homme a été arrêté en flagrant délit par la police avec 9 kilos de cannabis originaire du Maroc. Cette drogue était dissimulée dans plusieurs couches de cellophane et pour mieux échapper au flair des chiens policiers, la drogue était aspergée de javel.

En comparution immédiate, le sexagénaire a écopé d’une peine de trois ans de prison pour trafic de drogue dont la valeur, toujours selon la même source, est évaluée à 180.000 euros, soit plusieurs milliers d’assiettes de couscous !

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Drogues - Prison - Nîmes

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.