Le nord du Maroc aura cinq nouveaux barrages

15 février 2016 - 17h40 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Cinq grands barrages d’une capacité totale de 800 millions de m3 vont être construits dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, vient d’annoncer la ministre déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afilal.

Ces nouveaux barrages vont permettre de sécuriser l’alimentation en eau potable de la région et accompagner les projets de développement lancés dans toute la région, a souligné la ministre.

Trois barrages sont déjà en cours de construction actuellement. Il s’agit des barrages de Martil, Kharrob et de Dar Khrofa, alors que les travaux du barrage de Ghiss seront lancés en 2016, a expliqué la ministre qui a annoncé la fin des travaux du barrage Moulay Bouchata.

En plus de la fourniture eau potable de toute la région, ces cinq nouveaux barrages vont également irriguer 22 000 hectares de terre agricole.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Tétouan - Eau - Al Hoceima - Charafat Afilal - Martil - Barrages Maroc

Aller plus loin

Point positif des fortes pluies : les barrages sont pleins

Entre le 20 et le 25 novembre dernier, 920 millions de m3 d’eau ont été recueillis par les barrages à travers le Maroc. Certains atteignent 100% de leur capacité.

Maroc : le roi Mohammed VI ordonne la construction de nouveaux barrages

Le roi Mohammed VI vient d’ordonner au gouvernement la construction de nouveaux barrages de différentes capacités pour anticiper les risques de pénurie d’eau.

Un nouveau barrage pour Tétouan

Les travaux du nouveau barrage Moulay Boucheta, dans la province de Tétouan, ont été lancés jeudi par le Roi Mohammed VI.

Les barrages du Maroc sont pleins

Les pluies qui se sont abattues sur le Maroc ces derniers jours ont entraîné une hausse importante du taux de remplissage des barrages du Royaume.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le hammam, un plaisir de plus en plus cher

Face à la sécheresse, les autorités marocaines ont décidé de frapper fort. Depuis le mois dernier, les stations de lavage et les bains, traditionnels et modernes, sont contraints de fermer trois jours par semaine. Une décision qui fait grincer des...

La production de voitures électriques «  assèche  » le Maroc

La production des métaux nécessaires à la fabrication des batteries ou moteurs des voitures électriques exige beaucoup d’eau. Une ressource qui se raréfie de jour en jour dans des pays comme le Maroc, déjà frappé par une sécheresse sévère.

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Maroc 2030 : le chantier des infrastructures s’accélère

Le Maroc se prépare activement pour la Coupe du monde 2030 qu’il coorganise avec l’Espagne et le Portugal. Les autorités ont annoncé, au titre de l’année 2024, une augmentation de 42 % du volume des projets d’infrastructures pour un montant total de 64...