Un parti espagnol demande d’accorder la nationalité aux Sahraouis

26 avril 2022 - 13h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Après la décision controversée du gouvernement espagnol de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, le parti Podemos a présenté une proposition de loi au Congrès pour demander d’accorder la nationalité aux personnes nées au Sahara avant le 26 février 1976, date à laquelle l’Espagne a officiellement renoncé à ce territoire, ainsi qu’à leurs descendants directs.

La proposition de loi de Podemos vise à accorder la nationalité espagnole « par naturalisation » aux personnes nées au Sahara sous souveraineté espagnole ainsi qu’à leurs descendants directs, même s’ils n’ont pas de résidence légale en Espagne. Les Sahraouis auront un délai de deux ans après le vote de la loi pour fournir la preuve de leur naissance au Sahara en présentant une carte d’identité espagnole, même expirée, un acte de naissance ou tout autre document délivré par l’administration espagnole d’alors.

À lire : L’Espagne a naturalisé 36 000 Juifs séfarades depuis 2015

Le Congrès se prononcera sur cette question très sensible en Espagne en raison des liens forts du pays avec cette ancienne colonie. Le même droit a été récemment reconnu à d’autres groupes historiquement liés à l’Espagne, comme les juifs séfarades, fait savoir La Provincia, soulignant que près de 10 000 Sahraouis, selon certaines sources, pourraient bénéficier de la nationalité espagnole si cette loi venait à être adoptée.

Dans la proposition de loi, Podemos explique que les Sahraouis étudiaient dans des universités espagnoles, travaillaient dans l’administration et l’armée espagnoles et disposaient même du droit de vote. Le parti rappelle aussi qu’un décret royal avait défini une série d’exigences à remplir par les natifs du Sahara pour obtenir la nationalité espagnole dans un délai d’un an, mais l’occupation marocaine avait interrompu la réalisation de ce processus.

À lire : Plaidoyer pour la reconnaissance de la nationalité espagnole aux descendants des Morisques

Mais la justice espagnole a déjà vidé cette question en 2020 en refusant la nationalité à une femme née au Sahara en 1973. Dans son arrêt, la chambre civile de la Cour suprême a estimé qu’elle n’est pas née sur le territoire national à cette époque où le Sahara était administré depuis Madrid sur la base des règles qui régissaient le processus de décolonisation. « Il est indiscutable que le Sahara est une colonie et par conséquent, ne peut être considéré comme l’Espagne. Ceux qui sont nés en Espagne ne sont pas nés sur un territoire qui était une colonie espagnole », a tranché le juge.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Sahara Marocain

Aller plus loin

Plus de 2000 Marocains se font passer pour des Sahraouis pour avoir la nationalité espagnole

La police nationale a démantelé à Grenade un réseau de faussaires qui aurait aidé plus de 2 000 Marocains à obtenir un permis de séjour ou la nationalité espagnole, en leur...

Juif natif de Casablanca, Pierre Assouline obtient la nationalité espagnole

Natif de Casablanca, Pierre Assouline a obtenu son passeport espagnol après cinq années de lutte acharnée, redevenant ainsi Espagnol à part entière. Il demande au roi Philippe...

Les Marocains, première communauté étrangère naturalisée en Espagne

En 2021, quelque 42 000 Marocains sont devenus citoyens espagnols, devenant ainsi l’une des premières communautés du pays à l’obtenir.

L’Espagne a naturalisé 36 000 Juifs séfarades depuis 2015

Au moins 90 000 descendants de Juifs séfarades sont devenus citoyens du Portugal ou de l’Espagne depuis 2015, après que ces pays ont adopté des lois leur accordant le droit à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.