Sebta et Melilla : le Maroc cherche le soutien des pays arabes

30 mai 2021 - 20h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Maroc sollicite l’aide des pays arabes pour faire face à l’Union européenne (UE) qui soutient, de son côté, le gouvernement espagnol dans la défense de la territorialité espagnole des villes de Ceuta et Melilla.

Après avoir obtenu le soutien des États-Unis qui ont reconnu sa souveraineté au Sahara, le Maroc sollicite l’aide des pays arabes pour récupérer les villes autonomes de Ceuta et Melilla.

Dans un communiqué publié samedi, le Forum démocratique et social dans le monde arabe, composé de partis politiques de divers pays arabes dont la Syrie, l’Égypte, la Somalie, la Palestine, le Liban, la Jordanie et Bahreïn, a indiqué qu’il « rejette la politique espagnole basée sur la séparation des deux villes de leurs racines historiques, culturelles et sociales ».

« La crise migratoire aux frontières de Ceuta n’est pas une cause, mais plutôt une conséquence de l’accueil par l’Espagne de Brahim Ghali sous une fausse identité », affirme le Forum qui appelle aussi l’UE à revoir sa politique migratoire en Méditerranée qu’il juge « colonialiste » et « fondée sur la promotion du trafic de marchandises d’une part ; et dans le rejet de la libre circulation des personnes d’autre part ».

De nombreuses personnalités politiques espagnoles ont officiellement invité le gouvernement de Pedro Sanchez à revoir sa position avec le Maroc, à la suite de l’arrivée en masse de migrants marocains à Ceuta. José Luis Rodríguez Zapatero, Felipe González, Alfonso Guerra, José Bono, Josep Piqué, Ana Palacios et José Manuel García-Margallo ont souligné la nécessité d’avoir une position plus conciliante envers le Maroc afin d’éviter la rupture des relations.

Les relations entre le Maroc et l’Espagne sont tendues depuis l’accueil en avril du leader du Polisario, Brahim Ghali, pour « raison humanitaire ». Accusé de tortures, de génocide et de violations des droits humains, il comparaîtra le mardi 1ᵉʳ juin par visioconférence depuis l’hôpital de Logroño où il a été admis.

Sujets associés : Espagne - Union européenne - Ceuta (Sebta) - Egypte - Palestine - Liban

Aller plus loin

Crise migratoire : le président de Vox demande à l’UE de protéger sa frontière avec le Maroc

Face à « l’invasion » migratoire de Ceuta, le président du parti d’extrême droite espagnol Vox, Santiago Abascal, demande à l’Union européenne de prendre ses responsabilités en...

Maroc-Espagne : quel impact en cas d’éventuelle rupture des relations ?

Le Maroc et son voisin ibérique iront-ils jusqu’à la rupture des relations diplomatiques ? La question est posée sérieusement après l’accueil par l’Espagne de Brahim Ghali et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Immigration : le Maroc recevra 500 millions d’euros d’aide de l’Europe

Le Maroc recevra une enveloppe d’au moins 500 millions d’euros de la part de l’Union européenne pour renforcer ses actions dans la lutte contre l’immigration clandestine. Cette aide couvrira la période 2021-2027.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Les exportations marocaines d’habillement vers l’Europe en forte croissance

Les exportations marocaines d’habillement vers l’Union européenne (UE) connaissent une forte augmentation.

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

L’Espagne mène la vie dure aux MRE

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui prévoient de retourner dans leurs pays de résidence après avoir passé les vacances d’été au Maroc se voient interdits de transporter certains produits.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.