Sebta et Melilla : le Maroc cherche le soutien des pays arabes

30 mai 2021 - 20h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le Maroc sollicite l’aide des pays arabes pour faire face à l’Union européenne (UE) qui soutient, de son côté, le gouvernement espagnol dans la défense de la territorialité espagnole des villes de Ceuta et Melilla.

Après avoir obtenu le soutien des États-Unis qui ont reconnu sa souveraineté au Sahara, le Maroc sollicite l’aide des pays arabes pour récupérer les villes autonomes de Ceuta et Melilla.

Dans un communiqué publié samedi, le Forum démocratique et social dans le monde arabe, composé de partis politiques de divers pays arabes dont la Syrie, l’Égypte, la Somalie, la Palestine, le Liban, la Jordanie et Bahreïn, a indiqué qu’il « rejette la politique espagnole basée sur la séparation des deux villes de leurs racines historiques, culturelles et sociales ».

« La crise migratoire aux frontières de Ceuta n’est pas une cause, mais plutôt une conséquence de l’accueil par l’Espagne de Brahim Ghali sous une fausse identité », affirme le Forum qui appelle aussi l’UE à revoir sa politique migratoire en Méditerranée qu’il juge « colonialiste » et « fondée sur la promotion du trafic de marchandises d’une part ; et dans le rejet de la libre circulation des personnes d’autre part ».

De nombreuses personnalités politiques espagnoles ont officiellement invité le gouvernement de Pedro Sanchez à revoir sa position avec le Maroc, à la suite de l’arrivée en masse de migrants marocains à Ceuta. José Luis Rodríguez Zapatero, Felipe González, Alfonso Guerra, José Bono, Josep Piqué, Ana Palacios et José Manuel García-Margallo ont souligné la nécessité d’avoir une position plus conciliante envers le Maroc afin d’éviter la rupture des relations.

Les relations entre le Maroc et l’Espagne sont tendues depuis l’accueil en avril du leader du Polisario, Brahim Ghali, pour « raison humanitaire ». Accusé de tortures, de génocide et de violations des droits humains, il comparaîtra le mardi 1ᵉʳ juin par visioconférence depuis l’hôpital de Logroño où il a été admis.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Union européenne - Ceuta (Sebta) - Egypte - Palestine - Liban

Aller plus loin

Maroc-Espagne : quel impact en cas d’éventuelle rupture des relations ?

Le Maroc et son voisin ibérique iront-ils jusqu’à la rupture des relations diplomatiques ? La question est posée sérieusement après l’accueil par l’Espagne de Brahim Ghali et...

Crise migratoire : le président de Vox demande à l’UE de protéger sa frontière avec le Maroc

Face à « l’invasion » migratoire de Ceuta, le président du parti d’extrême droite espagnol Vox, Santiago Abascal, demande à l’Union européenne de prendre ses responsabilités en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein des équipages de pêche andalous. Ces derniers, qui dépendent des eaux...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.