Crise migratoire : le président de Vox demande à l’UE de protéger sa frontière avec le Maroc

28 mai 2021 - 08h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Face à « l’invasion » migratoire de Ceuta, le président du parti d’extrême droite espagnol Vox, Santiago Abascal, demande à l’Union européenne de prendre ses responsabilités en protégeant et en défendant sa frontière avec le Maroc.

En tournée européenne, Abascal, accompagné du chef de la délégation Vox au Parlement européen, Jorge Buxadé, a échangé à Budapest avec le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, au sujet de la crise migratoire de Ceuta. À l’occasion, le président de Vox a exprimé son inquiétude face à cette « invasion » de migrants marocains, indique un communiqué du parti cité par Europapress. « Nous, patriotes, devons être unis face aux politiques multiculturelles de l’UE : immigration massive et illégale, islamisation de l’Europe et abandon des racines communes », a déclaré Abascal qui a déploré l’inaction de l’Union européenne après la survenue de la crise de Ceuta.

Le président de Vox n’a pas manqué de saluer les réformes liées à la famille et aux naissances mises en œuvre par le gouvernement Orbán. « Le seul salut démographique pour l’Europe est l’immigration massive et incontrôlée. Nous pensons qu’avec des politiques en faveur de la natalité et de la famille, le déficit démographique peut être corrigé. Et en la matière, la Hongrie est un exemple à suivre », a souligné Abascal.

Dans le cadre de cette tournée, le président de Vox rencontrera aussi ce vendredi à Varsovie, Jaroslaw Kaczynski, le chef du parti polonais Droit et justice, de même que Giorgia Meloni, la présidente de Fratelli d’Italie.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Union européenne - Italie - Ceuta (Sebta) - Pologne - Hongrie

Aller plus loin

Le parti d’extrême droite Vox veut un mur entre le Maroc et Ceuta

L’idée défendue par le porte-parole du parti d’extrême droite Vox, Carlos Verdejo, d’ériger un mur à la frontière pour protéger Ceuta d’une «  révolution au Maroc  » a surpris...

Ceuta et Melilla ne sont pas menacées par le Maroc

La ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha González Laya, a déclaré mercredi que la souveraineté espagnole de Ceuta et Melilla « n’est pas menacée et ne le sera pas ».

Vox demande d’expulser une députée de Ceuta au Maroc

Le porte-parole de Vox à l’Assemblée de Ceuta, Carlos Verdejo, a demandé « d’expulser » au Maroc la députée et porte-parole du Mouvement pour la dignité et la citoyenneté...

Un parti espagnol demande l’annulation de l’Opération Marhaba 2021

En réaction à l’attitude du Maroc qui a laissé des milliers de migrants arriver à Ceuta, provoquant une crise migratoire inédite, le parti d’extrême droite Vox a demandé au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Norme « Euro 6 » : le patronat marocain demande un moratoire à l’Europe

Dans une demande formulée depuis juillet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande du temps avant la mise en application de la norme antipollution dénommée « Euro 6 » déjà en vigueur en Europe et qui sera appliquée à partir de...

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la recherche de nouveaux partenaires.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.