La DGSN dément l’utilisation d’une arme à feu dans un espace public

6 mai 2017 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Dans un communiqué publié jeudi, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a démenti catégoriquement avoir utilisé une arme à feu en direction des citoyens à Kénitra.

La DGSN explique avoir ouvert une enquête après la publication par un journal national d’une information portant sur un prétendu incident de ce type, ajoutant n’avoir enregistré aucune plainte sur ce sujet, outre l’absence de toute intervention liée à des crimes de ce genre.

Par ailleurs, la révision des registres officiels relatifs aux armes à feu dissimulées et celles réservées à la chasse a révélé l’absence de tout enregistrement d’une quelconque arme à feu au nom de l’individu auquel sont imputés les faits relayés par le journal, poursuit la DGSN.

L’utilisation des armes à feu au sein de la police marocaine fait polémique depuis plusieurs mois dans le pays. En août dernier, le journal Al Massae affirmait qu’une directive de la DGSN autorisait la police à ouvrir le feu mais des conditions devaient être remplies : le policier doit d’abord tirer une fois en l’air quand il est en face d’un délinquant ou d’un criminel et si ce dernier ne répond pas aux injonctions des forces de l’ordre, ils ont pour ordre de lui tirer dessus.

Cet article avait ensuite été démenti par la DGSN. « la DGSN dément toute instruction à ses services concernant le sujet précité à l’exception de celle relative à l’utilisation appropriée des armes de service »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Kenitra - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Police marocaine

Aller plus loin

Maroc : la police autorisée à tirer sur les criminels et les délinquants (démenti)

Une nouvelle directive vient d’être envoyée par la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN). Elle concerne l’utilisation des armes par les agents de police.

Ces articles devraient vous intéresser :

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Marrakech veut en finir avec la mendicité et les SDF

La ville de Marrakech mène une lutte implacable contre la mendicité professionnelle et le sans-abrisme, qui porte déjà ses fruits. À la manœuvre, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la brigade touristique.

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...