Les raisons du départ de H&M et Starbucks du Maroc

3 décembre 2023 - 12h00 - Economie - Ecrit par : S.A

La marque de prêt-à-porter suédoise H&M et le réseau de cafés américains Starbucks gérés par le groupe koweïtien Alshaya seraient proches de quitter le Maroc. Quelles sont les raisons de ce probable départ ?

Fin de la présence des enseignes H&M et Starbucks au Maroc ? Le360 en dit un peu plus sur les raisons de ce probable départ de la filiale marocaine du groupe koweïtien Alshaya. « Nous savons que ça allait mal pour ces deux marques depuis plusieurs mois », confie au media un membre de la Fédération du commerce en réseau, affiliée à la CGEM. Selon lui, le départ probable de ces deux enseignes du Maroc n’a rien à voir avec la campagne de boycott contre les marques jugées proches d’Israël. En atteste d’ailleurs l’opération de « liquidation totale » lancée par H&M dans ses magasins bien avant l’attaque surprise et spectaculaire du mouvement islamique palestinien du Hamas et la riposte israélienne. « Depuis le Covid, le commerce va très mal. L’inflation de ces derniers mois a été le coup de grâce. H&M et Starbucks n’ont pas été épargnées, et elles ne sont pas les seules », ajoute la même source, faisant savoir par ailleurs que des magasins de Fnac, Tati, Maisons du Monde, ou encore celles d’autres franchises de marques d’habillement ont dû être fermés.

À lire : Starbucks et H&M quittent le Maroc, le boycott en cause ?

Selon une source proche du management de la filiale marocaine d’Alshaya, deux autres facteurs expliqueraient le probable départ de ces deux enseignes du Maroc. Il s’agit de la multitude de taux afférents aux droits de douane, jugés élevés, et qui varient selon la provenance des articles importés (Asie, Turquie, etc), ainsi que d’une pression fiscale lourde, en particulier la taxe professionnelle, dont le montant dépend de la valeur locative du commerce et non pas du chiffre d’affaires, sachant que l’existence des enseignes concernées a dépassé la période d’exonération de l’impôt, limitée à cinq ans, explique-t-elle. Ce départ qui devrait intervenir le 15 décembre se justifierait également par l’annonce faite par H&M début octobre 2020. La marque suédoise avait fait part de son intention de clore plus de 250 magasins dans le monde. Elle a déjà fermé jusqu’à 80 % de ses points de vente.

À lire : Boycott dans les pays arabes : McDonald’s et Starbucks sous pression

En décembre 2021, le groupe koweïtien Alshaya, propriété de l’homme d’affaires koweïtien Mohamed Alshaya, s’est vu contraint de réduire son capital (de 142 millions à 65 millions de dirhams) pour apurer les pertes accumulées sous l’effet de la crise sanitaire. Auparavant, il se trouvait dans l’obligation de fermer d’autres enseignes de son portefeuille au Maroc, notamment American Eagle Outfitters, Mothercare, Pinkberry, Next et Payless. Ce groupe Alshaya qui s’est installé au dans le royaume depuis 2011, y compte 18 points de vente Starbucks, répartis entre cinq villes (Casablanca, Rabat, Marrakech, Kénitra et Tanger), en plus de quatre magasins franchisés H&M à Casablanca (deux unités), Rabat et Marrakech.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Suède - Koweït

Aller plus loin

Concurrent de Starbucks, Caribou Coffee s’installe au Maroc

L’américain Caribou Coffee s’installe au Maroc, en plein cœur de Casablanca, après les turcs Espressolab et Boost Coffee, le français Colombus Café & Co, ou encore le...

Starbucks et H&M ne partiront pas du Maroc

Le groupe koweïtien Alshaya, qui gère notamment les marques internationales H&M et Starbucks au Maroc, vient de réagir aux rumeurs selon lesquelles les deux enseignes...

Starbucks et H&M quittent le Maroc, le boycott en cause ?

Faute de rentabilité, les enseignes Starbucks et H&M vont quitter le Maroc dans les prochains jours. Ainsi en a décidé la filiale marocaine du Koweïtien Al Shaya Group.

Boycott dans les pays arabes : McDonald’s et Starbucks sous pression

Les campagnes de boycott en réponse à l’offensive israélienne dans la bande de Gaza commencent à avoir des conséquences importantes sur de nombreuses entreprises, notamment en...

Ces articles devraient vous intéresser :