Rançon, séquestration et promesse de mariage

23 janvier 2016 - 17h40 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

C’est un enfer qu’a vécu une jeune Italienne d’origine marocaine à Fès. Elle a été séquestrée pendant plusieurs semaines par « son futur » mari qui a demandé une rançon à la famille pour la libérer.

L’histoire est rapportée par le journal Al Akhbar d’aujourd’hui. Une jeune femme âgée d’une vingtaine d’années s’est rendue au Maroc, plus précisément à Fès, le mois dernier pour finaliser les préparatifs de son mariage avec sa belle-famille et son futur époux rencontré en Italie. Mais la future jeune mariée va être séquestrée.

N’ayant plus de nouvelles depuis plusieurs jours, sa famille restée en Italie dépose une plainte à Bergame (Bergamo) où une enquête est ouverte en collaboration avec les autorités marocaines.

L’affaire se dénoue assez rapidement car le futur marié ravisseur prend contact avec un proche de la famille, en l’occurence la soeur de la jeune femme et lui demande 60.000 euros pour qu’il la libère. En échange, il promet qu’elle sera libérée saine et sauve. Et ce sont justement ces nombreux échanges téléphoniques qui vont mettre la police sur la piste du ravisseur.

Pensant toucher les 60.000 euros de rançon, les complices se rendent en Italie où ils sont arrêtés par les carabinieri. Du côté marocain, la gendarmerie met la main sur le ravisseur et libère la jeune femme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Italie - Fès - Gendarmerie Royale

Aller plus loin

Séquestration et viol d’une mineure marocaine à Bruxelles

Un homme âgé de 26 ans a été interpellé samedi par la police de la zone de Bruxelles-Ouest pour avoir séquestré et violé sa jeune fiancée mineure âgée de 17 ans, à Jette, a-t-on...

Un Bolivien condamné à 17 ans de prison pour la séquestration d’une fillette marocaine

Grover Morales Ortuño, le Bolivien interpellé en mars dernier dans la jungle amazonienne pour avoir séquestré une fillette marocaine, vient d’être condamné à 17 ans de prison.

Échange de tirs avec les gendarmes et séquestration à Al Hoceima

Le douar Béni Bouchibent, dans la région d’Al Hoceima, a été le théâtre la semaine dernière d’un échange de tirs entre les gendarmes et les membres d’une bande spécialisée dans...

Belgique : Une Marocaine jugée pour braquage, séquestration et menaces de mort

Procès peu banal devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Soumaya A., 24 ans, est poursuivie avec une amie pour un braquage commis chez sa belle-soeur, avec séquestration...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des nouvelles caméras-piétons pour les gendarmes marocains

La Gendarmerie Royale a reçu dernièrement des nouvelles caméras-piétons. Ces dispositifs doivent protéger les gendarmes lors de leur intervention mais aussi servir de preuve en cas de contestation de l’infraction.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).