Recherche

Royal Air Maroc devra se séparer d’une partie de ses avions

© Copyright : DR

11 juin 2020 - 10h30 - Economie

L’impact de la crise sanitaire sur les activités de Royal Air Maroc est énorme. En l’absence d’un soutien financier important de la part du gouvernement, la compagnie aérienne nationale pourrait réduire sa flotte de 59 avions de moitié, voire plus.

Présentant la situation du secteur touristique devant la Chambre des représentants, la ministre du Tourisme a annoncé que la chute du trafic aérien en 2020 occasionne des pertes financières qui menacent les emplois au sein de la compagnie aérienne, rapporte Medias24.

D’après une source proche du département du transport aérien, RAM veut d’abord connaître le contenu de la loi de Finances rectificative avant d’élaborer un plan de reprise de ses activités. Cette relance n’épargnera ni les emplois ni la flotte actuelle du transporteur national. Selon cette même source, le top management de Royal Air Maroc attend de connaître son sort avec le gouvernement, dans le cadre de la loi de Finances rectificative avant de se prononcer.

En attendant d’avoir plus de détails sur le contenu de projet de loi, RAM estime que cette date sera connue très bientôt. Si l’État se contente de donner 1 ou 2 milliards de DH à la RAM, il y aura beaucoup de sacrifices à la clé car cela pourrait changer le plan de développement de la compagnie, explique-t-on.

Pour le même média, l’État devrait conditionner son soutien à savoir réduire, par exemple, de moitié la taille de la flotte ainsi que celle de l’entreprise.“En effet, si RAM garde 30 avions sur les 59, elle n’aura plus besoin d’un effectif de 5 000 personnes (emplois directs et filiales) et devra peut-être réduire son personnel de 2 500 voire de 3 000 personnes”, précise la même source.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Royal Air Maroc (RAM)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact